/news/coronavirus
Navigation

COVID-19 au Québec: toujours pas de pic en vue

Les hospitalisations continuent d’augmenter dans la province

hopital-verdun-covid
Photo d’archives, Hugo Duchaine Une zone rouge à l’Hôpital de Verdun en février 2021.

Coup d'oeil sur cet article

Rien ne laisse croire que le pic des hospitalisations liées à la COVID-19 a été atteint au Québec, analysent des experts qui prévoient que la pression sera encore forte pour plusieurs semaines dans les hôpitaux. 

• À lire aussi: Un remède pour dompter la COVID-19

• À lire aussi: Le virus fait d’une fillette de 4 ans sa plus jeune victime à Québec

• À lire aussi: Le système de santé ne tient qu’à un fil, croit une spécialiste

« La situation sur le terrain est encore très tendue. Les cas montent peut-être moins vite, mais ils montent », constate le Dr Hoang Duong, président de l’Association des spécialistes en médecine interne du Québec. 

Hier, 3381 personnes hospitalisées avaient la COVID-19 au Québec, dont 286 aux soins intensifs, selon l’Institut national de santé publique du Québec. Il s’agit de chiffres records depuis le début de la pandémie.

La semaine dernière, le gouvernement avait évoqué que le pic de la cinquième vague approchait. Or, les données d’hospitalisation sont encore à la hausse. Et puisque le Québec ne comptabilise plus les cas de transmission communautaire, les experts interrogés par Le Journal n’étaient pas en mesure de dire où en est rendue la vague. 

« C’est difficile de prédire où on s’en va. Pour observer une tendance à la baisse, il va falloir qu’on l’observe sur plusieurs jours consécutifs », analyse Kevin L’Espérance, épidémiologiste. 

Longtemps hospitalisés

Le nombre de nouveaux patients hospitalisés avec la COVID-19 a baissé récemment, mais le total demeure élevé puisque ces malades restent à l’hôpital longtemps. 

« C’est sûr que ça ne va pas redescendre en quatre jours, on ne voit pas d’éclaircie à court terme, analyse le Dr Karl Weiss, épidémiologiste-infectiologue à l’Hôpital général juif de Montréal. Au moins pour les trois, quatre prochaines semaines, on va être dans cette vague-là. » 

D’ailleurs, ce dernier pense qu’on demeurera une semaine ou deux sur un plateau, une fois le pic atteint. Selon plusieurs, la réouverture des écoles et la fin du couvre-feu sont des facteurs imprévisibles pour la transmission communautaire. 

Gestion trop stricte 

Voilà des semaines que les hôpitaux annulent des centaines de chirurgies, faute de lits disponibles. Une situation dramatique pour laquelle des médecins réclament un assouplissement des protocoles liés à la COVID-19. 

« Il va falloir que le système se réinvente rapidement pour s’assurer qu’on donne les soins, dit la Dre Judy Morris, présidente de l’Association des médecins d’urgence du Québec. La gestion traditionnelle est tellement stricte, c’est ça qui nous paralyse.  


Hausse constante des hospitalisations  

  • 10 janvier : 2742  
  • 11 janvier : 2877  
  • 12 janvier : 2994  
  • 13 janvier : 3085  
  • 14 janvier : 3195  
  • 15 janvier : 3300  
  • 16 janvier : 3381   

Près de 16 000 travailleurs en santé absents en raison de la COVID-19

À VOIR AUSSI... 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.