/news/currentevents
Navigation

14 ans de détention pour l’homicide violent d’une octogénaire

Coup d'oeil sur cet article

Sylvain Thibeault, 58 ans, a été condamné à 14 ans de pénitencier pour avoir sauvagement battu à mort une femme de 85 ans qui le traitait comme son fils.

Le 7 février 2020, Thibeault débarque chez Angèle Boucher alors qu’il est gravement intoxiqué à l’alcool. Il habitait chez elle depuis de nombreuses années, mais cela faisait environ un mois que le délinquant était sous le coup d’une interdiction de se rendre chez Mme Boucher, dans le village de Fassett, en Outaouais, puisque la dame craignait pour sa sécurité.

Peu avant d’arriver chez Mme Boucher, vers 19 h 15, l’individu est complètement désorganisé et dit à une voisine qui le croise dans la rue, qu’il veut «mourir en se battant avec quelqu’un ou par ‘’overdose’’», selon le récit des événements fait par la juge de la Cour supérieure, Catherine Mandeville, au palais de justice de Gatineau, jeudi.

Plus tard en soirée, une voisine entend des cris à l’extérieur et aperçoit Mme Boucher étendue sur le palier de l’entrée d’une maison où elle tente de se réfugier. Elle est pieds nus et ne porte qu’un pyjama alors qu’il fait 15 degrés sous zéro.

La voisine voit alors l’octogénaire se faire agripper par Sylvain Thibeault, se faire lancer en bas du palier et se cogner la tête sur les marches d’entrée. Le délinquant invective la victime et la met sur son dos, mais il l’échappe et elle chute au sol sur la tête. Il lui assène alors deux violents coups de pied au flanc et à la tête. La victime hurle de douleur.

Thibeault traîne alors Mme Boucher sauvagement par le bras de l’autre côté de la rue jusque chez elle et la pousse à l’intérieur. L’octogénaire décèdera d’un polytraumatisme le lendemain à l’hôpital, où l’on décèlera 22 fractures sur son corps meurtri. Un expert de la santé a même affirmé pendant le procès de Thibeault «qu’il n’avait jamais vu autant de fractures de côtes chez une même personne», a dit la juge en rendant sa décision.

La peine

«[Sylvain Thibeault] a causé la mort d’une personne [...] qui avait ouvert son cœur à l’accusé, qui l’hébergeait, qui le protégeait, une personne de 85 ans, vulnérable dont l’accusé a abusé de la confiance», a déclaré la juge, ajoutant que Mme Boucher «avait perdu la vie de façon tout aussi horrible qu’inexplicable».

Plus tôt cette semaine, lors des représentations sur la peine, la Couronne avait réclamé entre 12 et 14 ans de détention, alors que la défense en demandait de sept à neuf.

«Dans la présente affaire, il y a lieu de mettre un accent sur l’aspect dénonciation et dissuasif de la peine», a affirmé la juge Mandeville en administrant une sentence de 14 ans d’incarcération à Sylvain Thibeault. Compte tenu de la détention provisoire, il lui reste un peu plus de 11 ans à purger.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.