/entertainment/music
Navigation

La MTV du country dit oui à Robby Johnson

Un vidéoclip du chanteur québécois jouera en rotation régulière

Robby Johnson vient de sortir un nouvel album à Nashville et il espère venir chanter ses nouvelles compositions au Québec, l’été prochain.
Photo courtoisie Tim Buttner Robby Johnson vient de sortir un nouvel album à Nashville et il espère venir chanter ses nouvelles compositions au Québec, l’été prochain.

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis que Robby Johnson s’est établi à Nashville avec l’ambition de faire sa marque dans le country américain, un vidéoclip du chanteur québécois tournera en rotation régulière sur la chaine CMT (Country Music Television).

• À lire aussi: Robby Johnson relance la machine avec un nouvel extrait

Le clip de Tryin’ to Get Over You, dans lequel joue sa fille Rose-Alice Lachance, sera dévoilé en exclusivité sur la MTV du country, le 24 janvier, puis sera inséré dans la programmation régulière au cours des semaines suivantes. 

Il y a quelques années, le vidéoclip de South of Me avait été présenté sur cette chaine qui rejoint près de 100 millions de foyers aux États-Unis, mais pas dans la rotation régulière. 

Pour l’artiste beauceron, qui vient juste de sortir un nouvel album, Alive Right Now, c’est Noël en janvier. 

«Nous n’avons même pas eu besoin de tordre le bras de personne. La réponse a été instantanée. Ils tripent sur la chanson et le vidéoclip», se réjouit Robby Johnson, qui compte aussi sur le soutien de Spotify Nashville. 

«Night Like This (l’une des sept chansons de l’album) a été mise sur la liste de lecture New Music Nashville, puis elle a été envoyée sur Wild Country, qui est une grosse liste de lecture de 800 000 abonnés. Je ne suis pas sur Hot Country encore (6,6 millions d’abonnés), mais je monte», note Johnson, que le Journal a joint chez lui, dans la capitale de la musique country. 

Un atout de taille 

Dans sa manche, Robby Johnson dispose aussi d’un autre atout de taille : Danny Rader. 

À moins d’être un vrai de vrai mordu de la musique country, son nom ne vous dit sûrement pas grand-chose, mais la réputation de ce musicien de 40 ans, membre du groupe de tournée de Keith Urban depuis 2010, n’est plus à faire à Nashville. 

Johnson l’avait d’ailleurs connu quand il avait participé aux concerts d’Urban au Québec, il y a quelques années, et les deux ont gardé contact. 

«Quand la pandémie est arrivée, il a décidé de se tourner vers la production. Ça m’a permis d’aller travailler dans son studio chez lui. C’est un méga musicien. Il a joué sur une soixantaine de chansons numéro 1 et il a gagné plusieurs prix. C’est bon de l’avoir dans mon coin.» 

Seul avec sa guitare 

En plus d’en superviser la réalisation, Danny Rader a contribué à la composition de quatre titres de l’album. Autrement, le gros du travail a été effectué par Robby Johnson, pour qui c’est une première parution depuis 2018. 

«Pendant que tout était fermé durant la pandémie, à Nashville, je me suis replié sur moi-même et je me suis découvert. Avant, je travaillais beaucoup en coécriture. Cette fois, j’étais seul avec ma guitare», dit celui qui considère que le résultat lui ressemble pas mal plus. 

«Auparavant, c’était la grosse équipe avec des chansons qui arrivaient de partout d’auteurs-compositeurs AAA de Nashville. Je choisissais les chansons, mais est-ce que c’était vraiment ce que moi j’aurais composé? Dans le fond, je me suis découvert comme artiste. Je ne suis pas juste un interprète. Je suis capable d’écrire des chansons et de dire ce que j’ai envie de dire.» 

Merci au public

Ce qu’il avait envie de dire? D’abord merci au public qui le suit, ce qu’il fait sur la chanson-titre. 

«Alive Right Now est un remerciement aux gens qui viennent aux concerts et qui mettent l’ambiance. C’est ça qui me rend vivant», dit Johnson. 

Si ses nouvelles compositions sont surtout coulées dans un moule purement country, Robby Johnson se permet une petite incartade reggae ensoleillée sur Drinking Beer. «Je ne veux pas que les gens aient l’impression d’écouter toujours la même chanson. Après Drinking Beer, Whiskey Woman est plutôt folk. Pour les gens qui aiment la musique country traditionnelle à la George Straits ou Garth Brooks, j’ai ensuite If I Ever Was a Cowboy», explique-t-il, en faisant le tour de ses chansons. 

Pour les entendre au Québec, il faudra être patient. Tant que les salles de spectacles demeureront fermées, le clan Johnson ne peut rien prévoir. Il aimerait cependant se pointer cet été, durant la saison des festivals. 

*Alive Right Now est disponible depuis le 14 janvier. 

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.