/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

Cinq vins pour découvrir l'Oregon

Coup d'oeil sur cet article

Le pinot noir n’est pas seulement l’apanage de la Bourgogne. Certaines régions du monde en produisent d’excellents. C’est le cas de l’Oregon.

Situé au nord de la brillante Californie, l’Oregon se distingue par son climat tempéré et ses terres volcaniques fertiles. Contrairement à son voisin du sud, la communauté vin est plutôt ramassée et assez discrète. Les trois quarts des producteurs, dont les meilleurs, sont concentrés à l’intérieur de la Willamette Valley, située au sud de la ville de Portland. Le pinot noir représente plus de 60 % de la production, mais d’autres cépages comme le pinot gris et le chardonnay sont fort populaires. Le climat est particulièrement similaire à celui de Bourgogne, mais en plus sec et avec un plus grand taux d’ensoleillement. Les choix disponibles au Québec restent malheureusement restreints et les prix passablement élevés si on les compare avec ceux des États-Unis, mais la qualité des vins est indéniable, souvent renversante.

Buvez moins. Buvez mieux. 

Cloudline, Pinot Noir 2020

24,95 $
Photo courtoisie
24,95 $

Oregon, États-Unis 13 %

2,6 g/L | ★★★ | $$1/2

Code SAQ : 11334161

Installée depuis 1987 en Oregon, la célèbre famille Drouhin de Beaune est devenue une référence dans la région. Véronique Drouhin-Boss et Aaron Bell s’occupent de la production des vins de Cloudline qui appartient au groupe Dreyfus Ashby. La qualité a énormément progressé. Jolies notes de griotte complétées par une touche de fumée invitante. En bouche, on sent le vin croquant, souple et soyeux. Bonne persistance aromatique. Un petit délice à bon prix. 

Bridgeview, Pinot Noir 2016

21,25 $
Photo courtoisie
21,25 $

Southern Oregon, É.-U. 13 %

2,6 g/L | ★★1/2 | $$

Code SAQ : 12182770

Fondée en 1986 par la famille Kerivan, la winery Bridgeview est devenue, au fil des années, un des producteurs sérieux du sud de l’Oregon. Avec déjà cinq ans au compteur, c’est un vin parfaitement à point. On devine des notes d’évolution au nez avec des parfums d’épices douces et de fumée se greffant à des tonalités de fraise confite. Ample avec des tanins patinés, il laisse un goût de viande fumée en finale. Simple, mais pas moins intéressant. 

Celilo Falls, Pinot Noir 2019

20,25 $
Photo courtoisie
20,25 $

Oregon, É.-U. 13,5 %

1,7 g/L - Biologique | ★★1/2 | $$

Code SAQ : 13907269

C’est l’un des vins d’Oregon les moins chers à la SAQ. Un pinot noir aux accents plus « sudistes » avec des notes de fruits noirs (cerise, prune, figue) et un côté fumé qui rappelle l’eucalyptus, ce qui peut surprendre les amateurs plus « puristes » du cépage. En bouche, le vin affiche une matière ample avec des tanins gommés. Pas le plus long, ni le plus complexe, mais c’est une façon originale de découvrir les vins de cette région. 

Loubejac, Chardonnay 2020

24,25 $
Photo courtoisie
24,25 $

Willamette Valley, É.-U. 13 %

3,5 g/L | ★★★ | $$1/2

Code SAQ : 13003201

Élaboré par Laurent Montalieu, un Français établi en Oregon depuis plus de 30 ans, ce chardonnay surprend par son équilibre entre la richesse du fruit et sa finesse. Des notes de melon, de poire et de jasmin. Le fruité en bouche est nourri et donne naissance à une matière ample et caressante. On sent une bonne acidité qui apporte de la vivacité et permet à l’ensemble de garder de la buvabilité. Jolie finale marquée par des amers de qualité. Une belle bouteille pour accompagner les poissons ou fruits de mer en sauce. 

Drouhin Oregon, Rose Rock Chardonnay 2017

42,25 $
Photo courtoisie
42,25 $

Eola-Amity Hills, É.-U. 14 %

1,3 g/L | ★★★★ | $$$$

Code SAQ : 13909686

C’est l’archétype même du chardonnay bien maîtrisé provenant d’Oregon. Un habile mélange des genres à mi-chemin entre un meursault et un bon chardonnay californien tout en préservant un profil singulier. Ça se traduit par un nez aux parfums de bonne intensité : pêche, melon, miel, crème fraîche, tilleul. La bouche est ample et soyeuse, presque grasse, mais possède une acidité fine qui accentue la précision du vin. Longue finale évoquant l’iode et la noisette. Il en reste peu dans le réseau SAQ, alors surveillez l’arrivée sous peu du 2018.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.