/sports/tennis
Navigation

Internationaux d’Australie: un gros défi pour Denis Shapovalov

Il affrontera Alexander Zverev au prochain tour

Coupe Rogers
Photo d'archives, Martin Chevalier Denis Shapovalov s’était incliné devant Alexander Zverev à l’occasion de leur premier affrontement à Montréal, en 2017.

Coup d'oeil sur cet article

Après l’avoir emporté contre Reilly Opelka, Denis Shapovalov a maintenant rendez-vous au quatrième tour avec l’Allemand Alexander Zverev, troisième favori des Internationaux d’Australie. 

• À lire aussi: Denis Shapovalov atteint finalement le quatrième tour

• À lire aussi: Internationaux d’Australie: de Montréal à la Nouvelle-Zélande

C’est la première fois de sa carrière que l’Ontarien se rend à cette étape du tableau principal à Melbourne. Il n’avait jamais été plus loin que le troisième tour en 2019 et en 2021. Il pourra engranger des points précieux pour son classement. 

Contre Zverev, il s’agira de son premier affrontement du tournoi contre un joueur du top 15 mondial. Ce ne sera pas facile pour le gaucher de 22 ans. 

L’Allemand a eu le dessus sur lui en remportant quatre des six duels entre eux. Il a gagné les trois premiers avant de voir Shapovalov obtenir ses deux premières victoires.

Puis, lors de la dernière Coupe ATP, Zverev a eu le dernier mot sur « Shapo » avec un gain serré en trois manches. Deux d’entre elles avaient été décidées au bris d’égalité.

À quoi peut-on s’attendre de leur part cette fois-ci ? À un duel de grande qualité qui pourrait aller à la limite des cinq sets. Tout va dépendre du niveau d’énergie de Shapovalov. 

Depuis le début de la quinzaine, Zverev a eu un parcours relativement facile, signant trois victoires qui ont nécessité le minimum de manches. 

Après avoir connu un duel de premier tour plus ardu, le troisième joueur mondial n’a pas été inquiété par ses deux adversaires suivants. Il n’a pas beaucoup de millage au compteur. 

Le contraire de Shapovalov, qui a eu besoin d’un total de 13 manches pour obtenir ses trois gains. Ça pourrait le rattraper contre un joueur comme Zverev qui est en mesure de profiter de chaque faille de ses rivaux. 

De l’inconstance

Si le 14e favori souhaite l’emporter contre Zverev, il devra élever son jeu d’un cran. 

Lors de ses trois premiers matchs, « Shapo » a connu des hauts et des bas. Ses performances ont été marquées par plusieurs fautes directes et de mauvaises décisions lors de certains jeux importants. 

S’il avait joué à son meilleur, il n’aurait pas eu besoin de cinq manches pour venir à bout du Sud-Coréen Soonwoo Kwon ou de quatre sets pour vaincre le Serbe Laslo Djere. Ce sont deux matchs qu’il aurait dû régler assez rapidement, mais il ne l’a pas fait. 

Contre Zverev, Shapovalov n’aura pas cette marge de manœuvre et il le sait très bien. Il ne devra pas lui donner de points gratuits. Le moins possible. C’est impératif s’il veut accéder aux quarts de finale. 

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.