/finance
Navigation

Sondage: les Québécois ont la meilleure santé financière au pays

Bloc argent dollar canadien
COSPV - Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois éprouvent moins de stress financiers que les autres Canadiens, a indiqué un sondage de l’Institut Angus Reid publié vendredi. 

• À lire aussi: Prix de l’essence: des comportements à changer pour économiser

• À lire aussi: Le taux d’inflation au Canada au plus haut depuis 1991

Le coup de sonde porte sur les insécurités financières des Canadiens, alors que le pays entame sa troisième année pandémique.

Pour 82 % des Canadiens interrogés, la hausse du coût de la vie a été plus grande que l’augmentation des revenus de leur ménage, ce qui a occasionné une hausse des difficultés liées à l’argent partout au pays.

Cependant, c’est au Québec que la situation semble meilleure, alors que 19 % des personnes sondées sont en difficulté et que 31 % ont une santé financière prospère. La province enregistrait d’ailleurs le plus bas taux de chômage au pays en décembre 2021.

Les Québécois, peu pessimistes

«Alors que les Canadiens endurent ces défis, plusieurs s’attendent au pire. Près d’un quart (23 %) [d’entre eux] sont optimistes que leur situation financière va s’améliorer dans les 12 prochains mois, mais 29 % ont dit que ce serait pire», peut-on lire dans le rapport du sondage.

Le Québec connait le niveau de pessimisme le plus bas, avec seulement 23 % de sondés qui estiment que leurs finances s’aggraveront dans la prochaine année. Sur la même période, 44 % des Québécois prévoient que leur situation financière restera la même, alors que 24 % croient qu’elle s’améliorera.

Ailleurs au Canada, l’Alberta, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador sont les provinces les plus pessimistes, plus de 45 % des foyers estimant que leur situation financière actuelle s’est aggravée dans la dernière année.

Les dettes demeurent également une source majeure de stress pour près du quart de la population au pays (24 %). Alors que les économistes prévoient une hausse des taux de la Banque du Canada, 25 % des Canadiens croient qu’une hausse des intérêts pourrait avoir des impacts négatifs importants sur leurs finances.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.