/sports/tennis
Navigation

Des souvenirs de Montréal pour Nadal

Denis Shapovalov avait vaincu Rafael Nadal en 2017

Coupe Rogers
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin À la Coupe Rogers 2017 à Montréal, Rafael Nadal avait baissé pavillon devant Denis Shapovalov à la grande joie des milliers de spectateurs présents au stade Jarry.

Coup d'oeil sur cet article

Rafael Nadal n’est pas tombé en bas de sa chaise lorsqu’il a appris qu’il affronterait Denis Shapovalov au prochain tour.  

• À lire aussi: Internationaux d’Australie: du grand Shapovalov

L’Espagnol, qui a une bonne mémoire, se souvient encore de sa défaite contre l’Ontarien à Montréal en 2017. 

« C’était un match difficile, a raconté Nadal après sa victoire en trois manches contre Adrian Mannarino. Si je m’en souviens encore, c’est parce que je me battais pour le premier rang mondial. 

Nadal élogieux

« Il avait bien joué. Il était très jeune et il jouait avec une intensité incroyable. Il était en mesure de créer des coups tout aussi incroyables. 

« Tout le monde sur le tour sait qu’il est un des joueurs qui possèdent le plus de potentiel. Après le match, j’avais dit qu’il aurait le potentiel de remporter plusieurs titres du Grand Chelem et je le pense encore. »

Rafael Nadal
Photo AFP
Rafael Nadal

Nadal a continué de lancer des fleurs à Shapovalov en répondant à la même question. 

« Denis fait beaucoup de bonnes choses sur le terrain, et ses résultats le prouvent. Lorsqu’il joue bien, il est difficile à arrêter. On l’a vu lors de son match contre Zverev alors qu’il l’a emporté en trois manches. 

« S’il peut jouer à ce niveau de façon constante, il sera en mesure d’être parmi les mieux classés. »

Nadal croit qu’il devra puiser au fond de ses ressources pour venir à bout de Shapovalov. 

Denis Shapovalov
Photo AFP
Denis Shapovalov

Test difficile

« Je m’attends à un duel difficile, a-t-il précisé. Mais en quarts de finale, c’est ce à quoi tu t’attends, non ? C’est un duel où je vais faire de mon mieux et jouer à mon plus haut niveau si je veux l’emporter.

« Je suis excité et je ne croyais pas être dans cette position il y a quelques semaines. »

De son côté, son pied, qui l’a fait tant souffrir l’an dernier, lui permet de jouer à sa pleine mesure. Une blessure qui aurait pu mettre fin à sa carrière. 

« Je suis heureux d’être assez en santé pour être ici. D’être en mesure de jouer sept matchs jusqu’à présent, c’est une excellente nouvelle. » 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.