/news/currentevents
Navigation

«Ce n’est pas sécuritaire»: la reprise de la violence inquiète à Montréal-Nord

Les résidents du quartier avaient bénéficié de derniers mois plutôt calmes

Coup d'oeil sur cet article

Des résidents de Montréal-Nord sont inquiets d’une reprise de la violence dans leur quartier qui avait bénéficié d’une certaine accalmie depuis plusieurs mois.

• À lire aussi: Coups de feu tirés depuis un véhicule à La Prairie

• À lire aussi: Un adolescent poignardé sur le Plateau-Mont-Royal

• À lire aussi: Deux fusillades à la même place en 24 h

« Je ne sais pas ce qu’il se passe en ce moment. Il y a beaucoup d’enfants ici et il y a des écoles. Ce n’est pas sécuritaire », s’inquiète Pierrette, 68 ans, qui habite depuis moins d’un an dans Montréal-Nord.

Les agents du SPVM scrutaient les lieux de la tentative de meurtre samedi soir.
Photo Agence QMI, Thierry Laforce
Les agents du SPVM scrutaient les lieux de la tentative de meurtre samedi soir.

Comme plusieurs résidents avec qui Le Journal s’est entretenu aujourd'hui dans ce quartier où la présence policière était soutenue, elle ne souhaitait pas être identifiée en raison du climat de crainte qui règne dans son secteur.

Son arrondissement a été le théâtre de trois événements impliquant des coups de feu en moins de 24 heures vendredi et samedi, faisant chacun un blessé. Deux de ces événements sont survenus autour de 18 h au coin de la rue Pascal et du boulevard Rolland, tout près d’où elle habite.

La présence policière était soutenue aujourd'hui près du lieu de deux crimes en 24 heures dans l’arrondissement de Montréal-Nord.
Photo Olivier Faucher
La présence policière était soutenue aujourd'hui près du lieu de deux crimes en 24 heures dans l’arrondissement de Montréal-Nord.

Selon nos informations, la police de Montréal a procédé à une arrestation dans le quartier Villeray aujourd'hui qui pourrait être liée à l’événement survenu samedi soir, mais les autorités n’ont pas voulu confirmer. 

  • Écoutez le résumé d'Audrey Gagnon, journaliste pour TVA Nouvelles, au micro de Philippe-Vincent Foisy:   

Au mauvais moment

« Samedi, mon mari était parti au restaurant environ 15 minutes avant que ça arrive, raconte Pierrette. Ça aurait pu arriver en même temps », ajoute-t-elle.

« On ne sait jamais, confie quant à elle Myriam Brunelle, une mère de famille de 35 ans qui habite le secteur. On peut passer au mauvais moment. C’est du monde inconscient et ça me stresse, mais je ne peux rien faire. J’essaie de ne pas trop y penser. »

Ces trois événements sont venus perturber une accalmie dont bénéficiait Montréal-Nord depuis plusieurs mois, alors que la violence a semblé s’être déplacée dans plusieurs autres quartiers de l’Île de Montréal, selon Brunilda Reyes, directrice des Fourchettes de l’Espoir.

Les locaux de cet organisme communautaire sont situés à quelques mètres de l’endroit où deux tentatives de meurtre sont survenus ce week-end. « C’est très inquiétant, dit-elle. Il y a un cours qu’on doit donner à des enfants vendredi prochain, mais je ne sais pas si je vais l’annuler avec ce qu’il s’est passé. »

Une représentante du Collectif des Mamans contre la violence de Montréal-Nord, qui a demandé l’anonymat, car elle craint trop les représailles, abonde dans le même sens.

« On a passé un bon été et c’était calme. Les enfants pouvaient sortir, mais là ça recommence. Si les responsables ne sont pas arrêtés, ça va continuer un peu partout. Ça ne change pas », prédit celle qui suggère aux autorités d’installer des caméras de surveillance dans certaines rues du quartier.

À VOIR AUSSI    

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.