/sports/opinion/columnists
Navigation

Hughes: le bon prix!

SPO-KENT-HUGHES
Photo Agence QMI, Joël Lemay Kent Hughes

Coup d'oeil sur cet article

Kent Hughes ne le cache pas. Le téléphone sonne.

« Allô, Kent, ici..., mes félicitations et bienvenue dans le monde des directeurs généraux. Tu sais, j’ai toujours mon cell à porter de la main, si jamais tu penses à procéder à quelques changements, j’aurai l’oreille attentive... »

Dring, dring, dring...

« Bonjour, Kent, toutes mes félicitations. Bienvenue dans notre confrérie... au fait, si jamais tu as l’intention d’échanger quelques joueurs, je suis à l’écoute. »

Dring, dring, dring...

Enfin, quand un nouveau venu pointe le nez, on veut tout de suite lui faire passer le test de bienvenue. C’est pratique courante. On veut tâter le terrain au plus vite, on cherche à savoir si Kent Hughes est disposé à parler d’affaires.

On veut en savoir plus long sur son plan de match pour les prochaines semaines alors qu’on amorce une période stratégique au niveau des transferts des effectifs.

Et puisque la situation requiert une attention particulière en raison d’un calendrier qui exigera sans doute des actions de la part des décideurs, Hughes sera évidemment sollicité.

D’une part, son équipe ne participera pas aux séries et elle compte sur des joueurs qui pourraient exercer un impact chez certaines formations. On voudra aussi tester le directeur général recrue. Cependant, dans un autre ordre d’idée, la situation à Montréal est bien différente. Il y a Hughes et également Jeff Gorton, qui profite d’une longue expérience.

Dossiers brûlants

Sur le bureau, il y a des dossiers complexes, notamment celui de Carey Price. Celui de Brendan Gallagher. 

Jeff Petry est-il disposé à participer à la nouvelle structure qu’entendent créer Hughes et Gorton ?

Pour l’instant, Hughes remplit son calepin de notes.

Au cours des derniers jours, il a profité du présent voyage du Canadien pour faire connaissance avec le personnel. Il voulait discuter avec son entraîneur. Il veut savoir si Dominique Ducharme et sa philosophie de gestion correspondent exactement à la culture que les nouveaux décideurs veulent implanter.

Dring, dring, dring.

« Hello, Kent, félicitations, c’est... »

« Merci, si tu me le permets, je vais te rappeler, je suis présentement en réunion... »

« Alors, Dominique, on disait... »

À Renaud Lavoie, de TVA Sports, il confiait, samedi soir, que les heures de sommeil avaient été plutôt courtes.

Et on peut le comprendre.

Il a beaucoup de dossiers sur la table.

Dring, dring, dring...

« Hello, Kent, tu as quelques minutes... »

« J’arrive, Jeff. »

Les dossiers s’empilent mais, du même coup, tu ne veux rien savoir de ce qui se passe à travers la ligue. Hughes possède déjà une solide expérience du milieu. Il connaît la plupart de ses homologues. Maintenant, quand il discute ou discutera avec eux, ce sera pour exploiter différentes méthodes pour faire grandir son organisation.

Semaine d’apprentissage

Après une première semaine, il a appris des informations pertinentes, il sait ce qui l’attend. Et il doit être plus convaincu que jamais que le Canadien est meilleur que sa fiche ne l’indique.

« Je suis de retour, Dominique, on disait que... »

L’entraîneur lui a sûrement fait une analyse de tous les effectifs, il a fait connaître ses états d’âme sur chacun d’entre eux. Assurément, Hughes a profité de l’occasion pour poser des questions aux patineurs. Des questions sur l’atmosphère, sur la gestion quotidienne de l’équipe, sur l’entraîneur...

Sur la patinoire, le Canadien a connu une bonne semaine. En tous les cas, l’effort déployé par les joueurs leur a permis de compétitionner à un niveau qu’on n’avait pas vu dans plusieurs matchs cette saison.

Dring, dring, dring...

« Bonjour Kent, c’est... mes plus sincères félicitations et bienvenue. J’aimerais en profiter pour te dire que si jamais tu avais l’intention d’apporter des changements à tes effectifs, nous aurions un intérêt pour un défenseur... »

Comme Hughes a la réputation d’être un négociateur de très haut niveau, sûrement a-t-il fait savoir à quelques-uns de ses homologues qu’il avait reçu plusieurs appels, qu’il prendrait quelques jours pour se familiariser avec l’équipe et qu’ensuite, il était pour reprendre les conversations.

Dring, dring, dring...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.