/sports/hockey
Navigation

Le Kraken, nouvelle bête noire des Panthers?

Le Kraken, nouvelle bête noire des Panthers?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Avec beaucoup de détermination et un bon plan de match, il est possible de battre n’importe quelle équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH).

• À lire aussi: - Chez lui au Minnesota: Frédérick Gaudreau a trouvé le bonheur avec le Wild

• À lire aussi - L’avant-match à la loupe: oublié par la guigne

C’est l’importante leçon qu’ont apprise les joueurs du Kraken de Seattle, dimanche. Installée au 27e rang du classement général, l’équipe d’expansion a vaincu les meneurs, soit les Panthers de la Floride, au compte de 5 à 3.

Contre une équipe qui domine le circuit au chapitre des buts marqués, il n’était pas question de miser sur la vitesse. Le Kraken a donc tenté de ralentir le jeu et de favoriser le jeu abrasif en rejetant constamment la rondelle au fond de la zone adverse. Une stratégie communément appelée «dump and chase».

«Nous avons particulièrement mis l’accent sur la façon de rejeter la rondelle et de la placer [adéquatement] contre une équipe explosive comme la Floride, a analysé l’attaquant Mason Appleton après la rencontre. C’est une des raisons principales pour lesquelles nous [avons gagné]. Surtout quand vous jouez contre une équipe comme la Floride; si vous jouez la contre-attaque avec eux, c’est là que vous perdez.»

Courage

Et aux yeux du Québécois Yanni Gourde, qui a inscrit son neuvième filet de la saison, les séances vidéo et d’entraînement ont porté leurs fruits. Selon lui, c’est un effort d’équipe total et le respect à la lettre du plan de match concocté par l’entraîneur-chef Dave Hakstol et ses adjoints qui ont fait la différence.

«C'était beaucoup plus prévisible ce soir, a fait valoir Gourde. Tout le monde était déterminé à jouer de cette façon. Et quand l'équipe est pleinement déterminée à sortir de cette façon, nous pouvons être difficiles à battre quand nous faisons cela pendant 60 minutes.»

Gourde s’est d’ailleurs assuré que l’intensité reste au sommet en jetant les gants devant nul autre que Radko Gudas en fin de deuxième période. Son entraîneur n’a d’ailleurs jamais hésité à louer son courage.

«C'est un élément d'équipe ici, a dit Hasktol. Il s’est levé et notre équipe a répondu.»

Occupant la cave de la section Pacifique avec 30 points, le Kraken a ainsi remporté ses deux duels contre les Panthers cette saison et trois de ses quatre dernières sorties. Il tentera de poursuivre sur cette lancée en accueillant les Predators de Nashville mardi.

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.