/news/transports
Navigation

Tramway: le gouvernement Legault garde le cap sur le projet

Le ministre des Transports, François Bonnardel
Photo d'archives, Josie Desmarais Le ministre des Transports, François Bonnardel

Coup d'oeil sur cet article

Le déclin des appuis au projet de tramway n’ébranle pas le gouvernement Legault, qui a toujours la volonté ferme de le mettre sur les rails à l’horizon de 2028.

• À lire aussi: Seulement 4 personnes sur 10 appuient le tramway

• À lire aussi: Tramway: un dépassement de coûts autour de 500 M$ plutôt que de 600 M$

Invité à réagir aux résultats d’un sondage dévoilés lundi, le cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, a réitéré que «le tramway est un élément important du Réseau express de la Capitale, qui comprend un tunnel reliant les centres-villes de Québec et Lévis».

«Nous allons continuer de travailler avec la Ville de Québec pour doter la Capitale-Nationale d’un réseau de transport collectif structurant. Nous saluons la volonté du maire d’intensifier ses efforts de communication auprès de la population», a souligné l’attachée de presse du ministre Bonnardel, Claudia Loupret.

Avant les Fêtes, le premier ministre François Legault s’était montré ouvert à assumer une partie des dépassements de coûts alors évalués à 600 M$. 

Une source en haut lieu laisse toutefois entendre que le fédéral tarde à emboîter le pas.

À Ottawa, une autre source proche du dossier maintient que le fédéral est ouvert à assumer une partie des dépassements de coûts, mais «encore faut-il qu'une demande soit faite par la province», ce qui n'a pas encore été le cas jusqu'à présent, répète-t-on.

Réactions à l’hôtel de ville

Ardent défenseur du tramway, le chef de l’opposition à l’hôtel de ville, Claude Villeneuve, déplore pour sa part que les détracteurs du projet prennent autant de place dans l’espace public.

«Le plus grand drame de ce projet-là, c’est qu’il y a juste les gens qui ont du mal à en dire qui en parlent. Il nous manque un leadership positif», a-t-il réagi. L’état des lieux, prévu ce matin par le maire Bruno Marchand, tombe à point, selon le chef de Québec 21, Éric Ralph Mercier.

«Le maire a placé la barre très haute avec ses 10 améliorations. [Il] a le fardeau de la preuve de démontrer que c’est le bon projet pour Québec».

La cheffe de Transition Québec, Jackie Smith, conclut pour sa part que le projet n’a « pas été bien communiqué par le passé ». Elle s’est engagée à redoubler d’efforts pour en exposer les bénéfices.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a quant à lui réitéré son appui sans réserve au projet lundi.

– Avec la collaboration de Taïeb Moalla et Stéphanie Martin

À VOIR AUSSI...   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.