/world/usa
Navigation

La condamnation du narcotrafiquant «El Chapo» confirmée en appel aux États-Unis

La condamnation du narcotrafiquant «El Chapo» confirmée en appel aux États-Unis
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Le narcotrafiquant mexicain Joaquin Guzman, alias «El Chapo», condamné en juillet 2019 à New York à la perpétuité pour son rôle à la tête du cartel de Sinaloa, a vu son appel rejeté aux États-Unis, a annoncé le bureau du procureur fédéral de Brooklyn.

• À lire aussi: L'épouse du narcotrafiquant mexicain « El Chapo », Emma Coronel, condamnée à trois ans de prison

Dans une décision judiciaire de 44 pages, datée de mardi, le juge Jon Newman considère que les dix arguments soulevés par El Chapo doivent être rejetés et sa condamnation confirmée.

Considéré à l’époque comme le narcotrafiquant le plus puissant au monde, Joaquin Guzman avait été reconnu coupable en 2019 d’un vaste narcotrafic entre le Mexique et les États-Unis, ainsi que d’usage illégal d’une arme à feu et de blanchiment d’argent.

Il avait été condamné à la perpétuité, assortie d’une peine symbolique de 30 années de prison supplémentaires pour utilisation d’armes automatiques.

Joaquin Guzman, aujourd’hui âgé de 64 ans, était accusé d’avoir acheminé aux États-Unis au moins 1 200 tonnes de cocaïne sur un quart de siècle.

Durant le procès, l’accusation a montré que le Mexicain avait ordonné l’assassinat ou mis lui-même à mort au moins 26 personnes, parfois après les avoir torturées. Il s’agissait d’informateurs, de trafiquants issus d’organisations rivales, de policiers, de collaborateurs voire même de membres de sa propre famille.

Parmi leurs principaux arguments, les avocats d’El Chapo remettaient en cause sa condamnation parce que l’un des jurés avait confié avoir eu connaissance d’éléments de l’affaire par la presse durant le procès, ou que son isolement total depuis son extradition aux États-Unis en janvier 2017 l’avait empêché de préparer sa défense.

El Chapo, connu pour son évasion spectaculaire d’une prison mexicaine par un tunnel en 2015, est détenu à la prison de haute sécurité de Florence, dans le Colorado (ouest des États-Unis).

Son épouse, Emma Coronel Aispuro, 32 ans, a été condamnée fin novembre 2021 par un juge fédéral américain à trois ans de prison après avoir admis sa participation au trafic du cartel de Sinaloa. Elle avait été arrêtée en février 2021 à l’aéroport de Washington.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.