/news/health
Navigation

L’importance de détecter la présence de radon

L’importance de détecter la présence de radon

Coup d'oeil sur cet article

Avec le télétravail, les gens passent de plus en plus de temps à la maison et les risques d'être exposés au radon augmentent. Les experts invitent donc les citoyens à effectuer des tests de détection dans leur résidence. 

• À lire aussi: Gaz dangereux: concentration inquiétante de radon dans près de 20 % des maisons

Bien souvent, les bureaux sont installés dans les sous-sols des résidences. Selon les échantillons recueillis par l'Association pulmonaire du Québec, 17% des foyers de la province dépassent la norme concernant la présence de radon.

Au Bas-St-Laurent, cette proportion dépasse 36%. En Gaspésie, près de la moitié des résidences ont un taux qui dépasse la norme.

L'organisme, Santé Canada et le ministère de la Santé et des Services sociaux multiplient la prévention, car une exposition à long terme représente des risques pour la santé. Le radon est d’ailleurs la deuxième cause de cancer du poumon, et ce, après le tabagisme.

C'est pourquoi les propriétaires de résidences ou de bâtiments sont invités à effectuer des tests de détection du radon. La mesure doit se faire au plus bas niveau occupé.

La demande pour ce genre de test a connu une hausse importante avec la pandémie. Plus de 20 000 tests ont été distribués dans les derniers mois.

«Beaucoup de gens se sont retrouvés avec des enfants pour les écoles à distance et ont commencé à beaucoup plus, naturellement mesurer. On a reçu énormément d’appels à l’Association», explique la directrice générale d’Association pulmonaire du Québec, Dominique Massie.

La sixième campagne annuelle de sensibilisation contre le radon est maintenant en branle.

«Les initiatives comme la mesure du radon dans les écoles, la mesure de radon dans les lieux de travail, quand on emménage dans une nouvelle maison, faire la mesure du radon, c’est des initiatives qu’il faut encourager. Le plus tôt on fait de la prévention, le mieux c’est», précise Mathieu Brossard, qui est spécialiste régional en rayonnement chez Santé Canada.

Un guide d'action sera élaboré au printemps par Santé Canada pour les municipalités. Les experts souhaitent que les villes exigent que les normes du code de construction du Québec soient respectées pour les nouvelles constructions afin de lutter contre le radon.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.