/news/coronavirus
Navigation

Convoi de camionneurs: Mélanie Joly ne veut pas d’un «6 janvier» canadien

Coup d'oeil sur cet article

La manifestation de vendredi à Ottawa ne fera pas reculer le gouvernement sur la question du passeport vaccinal, prévient la ministre fédérale Mélanie Joly. 

• À lire aussi: Convoi vers Ottawa: le ministre des Transports «sûr» d’un événement pacifique

• À lire aussi: Vaccination des camionneurs: les PME s’inquiètent des problèmes d’approvisionnement

• À lire aussi: Convoi de camions: l’Alliance canadienne du camionnage et le gouvernement unis contre la manifestation

En entrevue à l’émission Le Bilan, à LCN, elle a tenu à rappeler que le convoi parti de la Colombie-Britannique en direction de la capitale fédérale ne représentait qu’un groupe marginal. Environ 90% des camionneurs canadiens sont vaccinés, a indiqué Mélanie Joly.

La ministre a mis en garde ceux qui vont manifester samedi quant à d’éventuels débordements.

  • Écoutez l'entrevue du président de Truck Stop Québec, Benoit Therrien, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

«Ce n’est pas vrai qu’on va accepter de la violence et qu’on va se faire prendre en otages», a soutenu la ministre Joly.

Cette dernière a qualifié de «complètement inacceptable» la sortie de Donald Trump fils, qui a donné son appui au convoi de camionneurs.

«On est conscients de ce qui s’est passé le 6 janvier 2021 aux États-Unis. Ce n’est pas vrai qu’on va voir ça ici», a affirmé Mélanie Joly en faisant allusion aux nombreux militants pro-Trump qui avaient envahi le Capitole de Washington.   

  • Écoutez Benoît Dutrizac et Mario Dumont au micro de Philippe-Vincent Foisy sur QUB radio:   

À voir aussi