/investigations/justice
Navigation

Le conseiller visé par l’AMF était l’héritier de sa cliente

Un planificateur financier se serait approprié l’argent d’une dame âgée et vulnérable

Quebec
Photos Stevens LeBlanc et d'archives Le conseiller Roger Tremblay (mortaise) aurait fait l’acquisition d’un condo pour une cliente âgée dans cet immeuble à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le conseiller financier soupçonné par l’AMF de s’être approprié l’argent d’une cliente de 96 ans pour se payer du luxe a également été nommé comme son héritier.

• À lire aussi: La grosse vie aux dépens d'une aînée pour un conseiller financier

Roger Tremblay, un planificateur financier au Groupe Investors, à Québec, n’aurait pas agi avec l’indépendance requise pour s’occuper des avoirs de sa cliente, selon l’Autorité des marchés financiers (AMF).

« L’Autorité soumet que Tremblay s’est placé en conflit d’intérêt manifeste en agissant à titre de fiduciaire de la succession de monsieur [le mari de sa cliente], à titre de mandataire pour [sa cliente], en plus d’être nommé à titre d’héritier de la succession de cette dernière », allègue l’AMF dans un recours d’urgence daté de la fin décembre.

Tremblay a été nommé héritier de sa cliente en 2014, selon l’AMF. Il était devenu son mandataire en 2011, peu de temps après qu’elle eut hérité de plus de 1 million $ de son mari.

Le Tribunal des marchés financiers (TMF) a accordé le 30 décembre des ordonnances de blocage sur de nombreux biens appartenant à Tremblay.

Notre Bureau d’enquête a rapporté jeudi que Tremblay aurait notamment fait l’acquisition de biens de luxe, dont un bateau de 72 000 $ et un véhicule récréatif, avec l’argent de sa cliente. 

Il aurait annoncé l’intention de la faire admettre dans un centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) public, prétextant qu’elle n’a plus les moyens de vivre en résidence privée.

Selon la procédure de l’AMF, la sœur de Tremblay aurait aussi facturé notamment des visites à la vieille dame. 

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Fabien Major, professionnel de la finance, auteur et chroniqueur économique, sur QUB radio :   

Problème majeur

« On trouve ça vraiment terrible », a dit le PDG de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ), Danis Prud’homme, en réaction au reportage publié jeudi. 

Selon ce dernier, les abus financiers contre des aînés représentent un problème majeur et de plus en plus visible. 

Le dossier est revenu jeudi devant le TMF dans le cadre d’une demande de levée partielle d’une des ordonnances de blocage.

« Nous tenons à ce qu’on agisse avec célérité. [...] Mon client a l’intention de laver sa réputation et souhaite pouvoir faire sa preuve le plus tôt possible », a mentionné son avocat, Me Jacques Lapointe.

– Avec Philippe Langlois

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.