/news/transports
Navigation

Vague de froid: des batteries de voitures ne tiennent pas le choc

Coup d'oeil sur cet article

Le froid extrême qui persiste depuis plusieurs jours dans la province est venu à bout de plusieurs batteries de voiture, une situation difficile pour certains détaillants et garagistes dont l’inventaire est presque à sec.

Le froid récurrent des derniers jours a mis à mal les batteries de plusieurs voitures et la demande est forte.

«En 40 ans de carrière comme garagiste, je n’ai jamais vu ça, une telle pénurie de batteries», a expliqué le propriétaire du garage Pneus Estrimont, Réal Bolduc.

Résultat, les garages n’ont pratiquement plus de batteries en inventaire.

«Ma voiture ne partait pas et j’ai dû me faire remorquer ici [au garage]... Ils m’ont dit que je devais changer ma batterie, mais ils n’en ont plus», a expliqué un client qui a finalement dû accepter une batterie de secours de façon temporaire.

D’autres clients sont contraints de faire recharger la batterie et espérer que la recharge dure le plus longtemps possible.

Les détaillants comme Batteries illimités à Sherbrooke, en Estrie, sont aussi victimes de la forte demande en raison des grands froids. Même s’ils font le plein de batteries, certaines batteries allant dans des modèles plus communs sont aussi en rupture de stock.

«Parfois, on peut vendre de batteries qui ne sont pas faites pour les véhicules, mais qui entrent tout de même dans le compartiment. Certaines batteries arrivent ici et tout ce dont elles auraient besoin c’est d’une bonne charge. 

«Avec le télétravail, certains véhicules bougent trop peu et la batterie se vide prématurément», a souligné vendredi matin le gérant de plancher du Batteries Illimités, Sébastien Perron.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.