/weekend
Navigation

Mystérieuse Mélissa Désormeaux-Poulin

Vedette des séries Lac-Noir et Classé secret

Mystérieuse Mélissa Désormeaux-Poulin
Photo Jocelyn Michel, byconsulat.com

Coup d'oeil sur cet article

Mélissa Désormeaux-Poulin est la preuve vivante qu’il n’y a pas que les écoles de théâtre qui peuvent former de grandes comédiennes. En plongeant très tôt dans le métier, en étant portée par la passion, le dévouement et la soif d’apprendre, elle a pu accomplir exactement ce qu’elle désirait : raconter des histoires pour vivre.

À 40 ans, Mélissa Désormeaux-Poulin a coché plusieurs de ses rêves sur sa liste de choses à accomplir. « Je suis pas mal là où je voulais être à mon âge, lance la comédienne qui a grandi sur Le Plateau-Mont-Royal, du temps où il était ouvrier. Des rêves et des envies, j’en ai encore plein ; cela me garde en vie et garde mon petit feu allumé. Le fait de rêver ne m’endort pas, au contraire, je vois cela comme des buts à atteindre. » 

Mystérieuse Mélissa Désormeaux-Poulin
Photo Jocelyn Michel, byconsulat.com

Dès l’âge de 5 ans, elle a su qu’elle voulait être comédienne. Un désir tellement puissant qu’il a convaincu ses parents – qui ne faisaient nullement partie du milieu artistique – de la laisser poursuivre ce qui allait s’avérer une vocation.  

À cinq ans et demi, on la voit dans diverses publicités. Puis, elle fait la rencontre de Micheline Lanctôt qui la fait auditionner pour un rôle dans le téléroman Jamais deux sans toi

La comédienne n’a ensuite plus jamais manqué de travail ; sauf l’année de ses 17 ans où elle a passé le temps en suivant un cours de maquillage. Un plan B qu’elle n’a finalement jamais eu à explorer.

Il y a eu des séries télévisées (Emma, 30 vies, Ruptures, Épidémie, Bébéatrice...) et des films enfin, comblant de bonheur celle qui rêvait par-dessus tout de faire du cinéma. 

Son premier rôle principal au grand écran fut celui de Gaby Roberge dans le film À vos marques... Party ! Un film sorti en 2006 dans lequel celle qui était alors nouvellement mère tenait le rôle d’une adolescente rebelle tombant amoureuse d’un athlète de natation (interprété par Jason Roy Léveillé). 

« Ce fut le tournant de ma carrière, dit-elle. J’ai porté plus de projets sur mes épaules après ce film. » De beaux projets cinématographiques : il y a eu Dédé à travers les brumes en 2009, Incendies, film coup de poing de Denis Villeneuve basé sur la pièce de théâtre éponyme de Wajdi Mouawad, et Gabrielle de Louise Archambault dans lequel elle interprète la sœur de Gabrielle, jeune femme atteinte d’une déficience intellectuelle (2013).

Les secrets du Lac-Noir

L’année 2022 en est une de retrouvailles et de nouveaux défis pour l’actrice. 

Dans la série Lac-Noir-, Mélissa retrouve avec bonheur Frédérik D’Amours, le réalisateur du film d’adolescents qui l’a propulsée. 

Il s’agit d’un projet espéré depuis 13 ans par les deux amis, qui se dévoile sous une forme rarement présentée au Québec : la série de genre fantastique. Car Lac-Noir n’est pas qu’une série policière, insiste la comédienne. 

« On suit une enquête en étant plutôt à la recherche du mystérieux. » 

Elle y incarne Valérie Roberge, une policière solitaire, curieuse et entêtée ayant quitté Montréal à la suite d’une dépression, qui se rend au Lac-Noir pour refaire sa vie, qu’elle souhaite tranquille, avec son fils (interprété par Anthony Therrien). 

« Finalement, au contraire, elle va mettre sa vie en danger, explique celle qui s’est inspirée d’une amie policière pour ajouter de la crédibilité à son personnage. On va craindre pour sa vie chaque jour. Lac-Noir est une affaire d’ambiance et de genre. Je n’avais jamais fait cela. C’était unique et spécial d’installer une atmosphère à chaque scène. »

Résumé simplement, on peut dire qu’il se passe des choses mystérieuses au Lac-Noir et que son personnage – avec l’aide de son partenaire interprété par le comédien Stéphane Demers – va tenter de comprendre ce qui se passe. 

Tous les personnages de cette série – une production originale de Club illico dont les huit épisodes seront déposés sur la plateforme le 3 février prochain – portent d’ailleurs en eux quelque chose d’étrange.

Sorte de Kill Bill québécois

Avec la série Classé secret – qui sera présentée au printemps 2022 sur addikTV –, l’actrice vit d’autres belles retrouvailles ; cette fois avec le réalisateur Stéphane Beaudoin, avec qui elle avait travaillé sur la série La promesse. Celui-ci lui permet de tirer un autre trait sur la liste de ses envies, soit jouer dans un projet à la sauce Kill Bill de Quentin Tarantino.

Avec Patrick Labbé, elle forme un couple d’agents secrets pris au cœur d’une histoire de mensonges et de trahison. L’intrigue ? Il existe une taupe que l’on doit débusquer au sein d’un groupe de personnages ayant tous leurs intentions inavouées.

Tous les regards se tourneront vers Rachel Miller, son personnage, qu’elle décrit comme droite comme une barre et sans émotion. 

« Mais... vous verrez la suite, lance en riant la comédienne qui a dévoilé sur les réseaux sociaux une photo du dos maquillé de larges cicatrices de son espionne. On ne voit pas ça venir du tout. Je me bats, je tue des gens, c’était vraiment un beau rôle et un grand défi physique. »

En attendant la confirmation des saisons deux de ces deux séries (qui offriront toutes deux des fins ouvertes), l’actrice relèvera sous peu un autre défi dans sa carrière. Elle va animer le documentaire Et maintenant, qui s’intéressera à l’après du dévoilement d’un enfant ayant été victime d’une agression sexuelle. 

Une cause qui tient particulièrement à cœur à la maman de Florence et de Léa, qui est aussi porte-parole de la Fondation Marie-Vincent dont le mandat est de sensibiliser les gens à l’impact de la violence sexuelle chez les jeunes. 

« On va s’intéresser à une victime et à son cheminement, à comment on se reconstruit après une agression, explique-t-elle. Je serai là pour animer la discussion. C’est un documentaire que je trouve essentiel. » Celui-ci se retrouvera en avril prochain sur la plateforme de contenu VRAI.

Mélissa Désormeaux-Poulin en 6 rôles marquants  

 

1. Marie-Andrée, la petite-fille de Rémy et Francine Duval (interprétés par Jean Besré et Angèle Coutu) dans Jamais deux sans toi (à partir de 1990) 

Mystérieuse Mélissa Désormeaux-Poulin
Photo d’archives

« Mon premier rôle à vie, j’avais huit ans et demi. C’est là que j’ai appris que c’était vraiment cela que je voulais faire. » 


2. Gaby Roberge dans le film À vos marques... Party ! (2006)  

Mystérieuse Mélissa Désormeaux-Poulin
Photo d’archives

« C’est le film qui m’a vraiment fait connaître avant Incendies. On m’a fait confiance et ça m’a ouvert des portes. » 


3. Jeanne Marwan dans le film Incendies (2010)  

Mystérieuse Mélissa Désormeaux-Poulin
Photo d’archives

« Ce film a changé ma vie ! Il a voyagé et m’a fait voyager partout, j’ai eu des appels que je ne croyais jamais recevoir dans ma vie, ça m’a ouvert des portes que je ne croyais pas possible qu’on m’ouvre, à l’extérieur du Québec entre autres. Ça m’a donné confiance et ouvert l’esprit. Et Denis Villeneuve m’a appris à jouer : tout le jeu intérieur vient de lui. »  


4. Lou Gauthier, une enseignante de géographie humaine à des étudiants de 3e et 5e secondaire dans la série 30 vies (2014) 

Mystérieuse Mélissa Désormeaux-Poulin
Photo d’archives

« C’est une performance quotidienne. À partir de là, je me suis dit : OK je n’ai plus peur de rien, je suis capable de faire n’importe quoi. » 


5. Carla Moreli dans la série policière Mensonges (2014-2018)  

Mystérieuse Mélissa Désormeaux-Poulin
Photo d’archives

« J’ai tellement tripé à faire ce rôle-là, ça me sortait tellement de ma zone de confort, explique celle qui jouait une jeune femme pour le moins exubérante, sœur d’un enquêteur à la brigade criminelle de Montréal. C’était un personnage tellement payant, un comic relief dans une série policière. Je pouvais aller où je voulais. J’ai exploré des zones où je n’étais jamais allée. » 


6. Ariane Beaumont dans la série Ruptures (2016-2019)  

Mystérieuse Mélissa Désormeaux-Poulin
Photo d’archives

« Je l’ai porté sur mes épaules pendant 5 ans, dit celle qui interprétait une jeune et brillante avocate spécialisée en droit de la famille. J’ai joué beaucoup de choses dans Ruptures. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.