/news/education
Navigation

L’agrandissement de Dawson est de plus en plus incertain

La ministre McCann a invité le collège à explorer d’autres options

Palmarès des CEGEPS 2021
Photo d'archives, Ben Pelosse Le projet d’agrandissement du cégep Dawson, à Montréal, est évalué à 189 millions $.

Coup d'oeil sur cet article

Rien n’est plus certain pour l’agrandissement controversé du cégep Dawson, évalué à 189 M$. Québec vient de demander officiellement à l’établissement anglophone d’explorer d’autres options, a appris notre Bureau parlementaire. 

• À lire aussi: Non-vaccinés: au Québec, on est bonasse!

Lors d’une rencontre hier avec le collège Dawson, la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a demandé aux représentants du cégep de « regarder d’autres options moins coûteuses que le projet actuel concernant leurs besoins d’espace », a expliqué une source proche du dossier. 

Le cabinet de la ministre a confirmé la tenue de la rencontre, mais n’a pas souhaité faire de commentaires.

Selon nos informations, la location de nouveaux locaux serait la principale avenue envisagée pour relocaliser une partie de la population étudiante de Dawson, déjà à l’étroit dans ses installations. 

La décision finale sera toutefois annoncée lors du dépôt du prochain budget du Québec, dans le Plan québécois des infrastructures. 

Besoins croissants

À Québec, on explique que la croissance dans les cégeps francophones sera plus forte que prévu, maintenant que le gouvernement Legault a gelé le nombre de places dans le réseau collégial anglophone jusqu’en 2029. 

Sur la même période, le gouvernement Legault prévoit créer 22 000 places supplémentaires dans les cégeps de langue française, ce qui entraînera un besoin de nouveaux espaces. 

La ministre McCann avait d’ailleurs laissé planer un doute sur l’agrandissement du collège Dawson au printemps dernier, au moment d’annoncer le gel des places dans les cégeps de langue anglaise. « Dawson, c’est un dossier qui est toujours en analyse. On n’a pas pris de décision à ce moment-ci et on continue nos travaux », avait-elle dit.

Anglicisation de Montréal

L’agrandissement du collège Dawson a été vivement critiqué par l’opposition péquiste à Québec et constituait une épine au pied du gouvernement Legault dans sa volonté affichée de défendre le français sur l’île de Montréal. 

Alors qu’une importante réforme de la Charte de la langue française est présentement à l’étude, le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon affirmait que Québec finance l’anglicisation de Montréal avec ce projet d’agrandissement.

Du côté de Dawson, les explications ont évolué au fil du temps. L’établissement avait d’abord affirmé que les travaux permettraient d’augmenter sa capacité d’accueil d’environ 800 étudiants, avant de finalement assurer qu’il s’agissait simplement d’y relocaliser ses étudiants actuels.  

Québec veut réduire le poids des cégeps anglos  

26 945

2019 2029
Cégeps francophones 130 972 173 665
Cégeps anglophones 26 945 26 940
% cégeps anglophones 17,1 % 13,4 %

Source : Cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.