/news/society
Navigation

Les camionneurs soutenus tout au long du trajet

GEN-Manifestation des camionneurs "Convoi pour la liberté"
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Des Montréalais se sont massés près de la sortie du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine pour soutenir les camionneurs.

Coup d'oeil sur cet article

De Montréal à Ottawa, des centaines de citoyens se sont agglutinés sur le bord des routes et sur les viaducs, pancartes et drapeaux en mains afin d’encourager le « convoi de la liberté » des camionneurs qui se rendent au Parlement du Canada.

• À lire aussi: Les supporters québécois derrière ce convoi pour la liberté

• À lire aussi: Défoulement collectif contre les mesures sanitaires

Que ce soit en voiture, en skidoo, en quatre roues où même en tracteurs, des centaines de citoyens n’ont pas hésité à braver le froid, pour venir apporter leur soutien aux manifestants qui se rendaient à Ottawa. Ils se tenaient sur les viaducs ou dans les champs au bord de la route.

Les convois de la liberté qui arrivaient de Saint-Bernard-de-Lacolle, Stanstead, Saint-Liboire, mais aussi des Maritimes, convergeaient hier à Montréal pour se retrouver sur l’autoroute.

Tout le long du trajet, et malgré les -20 °C qui frappaient la province hier, enfants et adultes étaient nombreux à porter des drapeaux du Canada, du Québec et même, pour certains, du Parti populaire du Canada.

Plusieurs pancartes faites maison réclament la fin des mesures sanitaires ou insultent les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault. Certaines pancartes demandaient aussi « la liberté », alors que d’autres arboraient des drapeaux « liberté ou mort, ne me marchez pas dessus ».

À Vaudreuil, et plus précisément à la sortie 17, le nombre de véhicules présents était tellement important que plusieurs véhicules de la Sûreté du Québec (SQ) ont été obligés d’empêcher l’accès à l’aire de service. 

Party de station-service

Des centaines de citoyens s’étaient entassés, munis de drapeaux du Canada, du Québec et des États-Unis, de sifflets pour pousser les automobilistes et camionneurs à klaxonner. 

Dans une ambiance plutôt bon enfant et festive, ceux qui venaient demander la fin des mesures sanitaires au pays ont même tiré des fumigènes rouges et quelques feux d’artifice, en plein jour.

Plusieurs enfants réclamaient eux aussi la « liberté », a constaté Le Journal sur place.

Les agents de la SQ tentaient d’ailleurs de repousser les manifestants à pied derrière la barrière de sécurité pour éviter qu’ils ne se fassent renverser.

De nombreux automobilistes avaient décidé de rejoindre le point de rassemblement et se sont arrêtés sur le bord de route de l’autoroute 40 où ils abandonnaient leur véhicule pour s’agglutiner autour de la station-service.

Un hélicoptère de la Sûreté du Québec surveillait également le rassemblement.

À voir aussi