/news/politics
Navigation

Le PQ veut donner un «coup de pouce» aux restaurateurs

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti Québécois veut offrir un « tremplin » aux restaurateurs qui ont souffert pendant la pandémie en payant 50 % de la facture des clients pour certains jours de février.

• À lire aussi: Les restaurateurs sont soulagés par leur ouverture

« C’est le moment de donner un coup de pouce aux restaurateurs et à la vie sociale », a affirmé le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, en entrevue.

Le projet de loi consisterait, pour le gouvernement, à couvrir 50 % de la facture, jusqu’à 25 $ par client, et ce, du lundi au mercredi. 

Estimée entre 25 et 30 millions de dollars, cette mesure serait en vigueur en février ; elle concernerait les restaurants, pubs, bars, cafés et cantines québécois seulement.

« C’est vraiment raisonnable comme coût pour un moment qui serait bénéfique tant pour les restaurateurs qui n’ont pas eu toujours un traitement équitable que pour les Québécois qui vont renouer avec l’une de leurs activités favorites », a-t-il souligné.

Loi 21

Le chef du PQ a été appelé à réagir à la charge d’une oratrice ontarienne contre la Loi sur la laïcité de l’État pendant la commémoration, qui a eu lieu samedi, de l’attaque de la grande mosquée de Québec, cinq ans plus tard. 

M. St-Pierre Plamondon estime que la corrélation entre la loi 21 et l’attentat à la mosquée est « non fondée et complètement gratuite ». 

« Le Québec est plus engagé qu’avant dans la lutte au racisme, mais on fait face à un Canada qui ne cessera jamais de nous dénigrer en raison des choix différents qu’on fait », a-t-il exprimé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.