/sports/football
Navigation

Joe Burrow pourrait écrire l’histoire

Joe Burrow pourrait écrire l’histoire
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Joe Burrow est à une victoire de devenir le premier quart-arrière de l’histoire à mettre la main sur le trophée Heisman, un titre national de la NCAA et une bague du Super Bowl.

• À lire aussi: Bengals et Rams au Super Bowl

• À lire aussi: Les Rams l’emporteront, selon les preneurs aux livres

Pour faire son entrée dans la légende, le jeune homme de 25 ans devra mener les Bengals de Cincinnati à la terre promise le dimanche 13 février prochain, lorsque ceux-ci disputeront le trophée Vince-Lombardi aux Rams de Los Angeles. 

«Si vous m’aviez dit que nous serions du Super Bowl en début de saison, je vous aurais dit que vous étiez fous», a déclaré Burrow dimanche, après la victoire des siens de 27 à 24 contre les Chiefs de Kansas City en finale de l’Association américaine.

«Après avoir disputé l’entièreté de la saison, je peux dire qu’il n’y a plus rien qui me surprend. Je sais quel genre de gars nous avons dans le vestiaire et quel type d’équipe nous sommes. Il nous reste maintenant une victoire à aller chercher», a poursuivi le premier joueur sélectionné au repêchage 2020 de la NFL.

Pour obtenir leur billet pour le Super Bowl LVI, les Bengals ont dû combler un retard de 18 points. À un certain moment, plusieurs croyaient que la victoire était dans la poche pour les Chiefs, mais pas Burrow.

«Je n’ai jamais cru que nous n’étions plus dans le match, mais il est évident que de tirer de l’arrière 21 à 3 n’était pas une situation idéale», a-t-il dit avec le sourire.

Une stratégie payante

Burrow a été le joueur-clé de cette remontée, lui qui a lancé deux passes de touché et un relais pour une transformation de deux points. Il a aussi démontré toute son intelligence en allant chercher des premiers essais importants avec ses jambes.

Après la partie, l’entraîneur-chef Zac Taylor a révélé que son quart-arrière lui avait dit que son intention était de courir pour plus de 100 verges contre les Chiefs. Burrow a ensuite expliqué qu’il n’avait pratiquement pas utilisé le jeu terrestre quand les Bengals ont vaincu Kansas City en saison régulière. Il avait l’impression que cet aspect de son jeu ne ferait pas partie du plan de match de ses rivaux. L’ancien des Tigers de LSU avait vu juste. Ses 25 verges au sol se sont avérées d’une importance capitale dans la victoire.

«C’est un gars qui trouve le moyen de faire des jeux quand il n’y a rien de bon qui semble se produire», a soulevé l’entraîneur-chef des Bengals.

Il reste maintenant à voir si Burrow sera de nouveau en mesure de déceler la faiblesse de ses prochains adversaires et d’écrire le livre d’histoire du football.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.