/finance
Navigation

Saint-Valentin: hausse prévue des dépenses en magasins au Québec

bloc situation argent amour
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Un peu plus d’un Québécois sur trois (36 %) a l’intention de magasiner pour la Saint-Valentin, une hausse de 9 % par rapport à l’an passé, selon un rapport du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) publié mardi. 

«Chaque année, les fêtes demeurent de belles occasions pour les détaillants de créer un rendez-vous avec leur clientèle et cette année ne fait pas exception. Malgré la situation actuelle, les Québécois désirent profiter de cette occasion», a déclaré le directeur général du CQCD, Jean-Guy Côté.

En moyenne les Québécois prévoient dépenser environ 243 $ en cadeaux de Saint-Valentin. Environ quatre personnes sur 10 estiment dépenser le même montant qu’en 2021, alors que 19 % prévoient dépenser davantage cette année. Selon les estimations du CQCD, les Québécois dépenseront en moyenne 78 $ dans les restaurants, 48 $ dans les hôtels et 42 $ dans les spas.

Près de la moitié des Québécois (47 %) ont affirmé qu’ils feraient leur achat principalement en magasin alors que 18 % les feront en magasin et en ligne.

Retour sur le magasinage des Fêtes

La moitié des consommateurs ont effectué leurs achats des fêtes principalement en personne en 2021, soit une hausse de 14 % par rapport à 2020 alors que plusieurs personnes se sont senties contraintes au magasinage en ligne, selon le CQCD. Bien que plus de la moitié des Québécois ont signalé leur intention de profiter des soldes de l’Après-Noël, le 26 décembre, seulement 29 % l’ont réellement fait.

Confiance des consommateurs ébranlée

Depuis l’arrivée d’Omicron, les consommateurs se sentent de plus en plus inquiets pour leur santé lorsqu’ils magasinent. Le nombre de Québécois qui entre dans cette catégorie a augmenté de 14 % depuis novembre alors qu’en janvier, 43 % affirment craindre pour leur santé lorsqu’ils vont dans les commerces.

De plus, la confiance financière des consommateurs est fortement ébranlée et chute de 6 points en janvier pour atteindre 90,4. «Il s’agit du plus bas niveau de l’indice depuis février 2021», est-il précisé dans le rapport du CQCD.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.