/news/coronavirus
Navigation

«Convoi de la liberté»: une ancienne infirmière auxiliaire parmi les manifestants à Ottawa

Coup d'oeil sur cet article

Joanne Lafond, une ancienne infirmière auxiliaire s’est jointe aux manifestants à Ottawa pour dénoncer ce qu’elle considère comme une transgression des libertés individuelles.

• À lire aussi: Les citoyens d’Ottawa perdent patience

• À lire aussi: «Convoi de la liberté»: Trudeau veut que la police fasse son travail

«Comme tout le monde, je suis tannée de ces mesures incohérentes, abusives et discriminatoires. On a le droit à une vie normale pour nos enfants, pour notre famille, pour nos amis et qu’on revienne au travailler dans les bureaux», déclare Mme Lafond.

Fini les sacrifices       

«Après deux ans, M. Legault nous demande encore d’être patients pour qu’il redresse le système de santé. Celui-ci souffre depuis des décennies du laisser-aller», soutient Johanne Lafond.

Par ailleurs, elle accuse le gouvernement de M.Legault de ne pas «assumer ses responsabilités» face à l'état du système de santé.

Une minorité tapageuse      

Mme Lafond rejette totalement les propos désignant le «convoi de la liberté» comme étant «agressif» et «perturbateur». 

Elle admet toutefois la présence d’une minorité qui fait des actions nuisibles.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.