/opinion/columnists
Navigation

Gregory Charles au secours du français

Coup d'oeil sur cet article

Si notre Office de la langue française était un joueur de baseball, sa moyenne au bâton serait de ,001 puisque, sur 5432 plaintes reçues pour des manquements à la loi 101, seules six amendes ont été infligées.

Mais ce n’est pas grave si cet Office est une patente inerte (sauf une fois sur 1000) et dont tout le monde se moque !

Ce n’est pas grave puisque la gouverneure générale (qui ne parle pas français) veille au respect des deux langues officielles !

Ce n’est pas grave si l’Office est édenté parce que notre ministre fédéral de l’Immigration (unilingue anglophone) nous veut tellement de bien !

Même le respectable Devoir accordait sa une avant-hier à ces 5432 plaintes qui omettent les milliers d’infractions que personne n’a pris la peine de rapporter.

  • Écoutez l’entrevue de Benoit Dutrizac avec Gregory Charles, professeur de chant à Star Académie sur QUB radio :

Star Académie

Même une émission comme Star Académie se retrouve avec des candidats qui se tournent presque exclusivement vers des chansons en anglais... leur répertoire naturel !

Ce n’était pas comme ça en 2003. Il y a eu glissement grâce au grand abandon des cours d’histoire et des revendications linguistiques depuis 1995.

Heureusement que Gregory Charles a appelé à redresser la barre linguistique. Mais comment ne pas s’inquiéter de ces candidats dont le cerveau est aux États-Unis et qu’il faut forcer à chanter en français ?

Conquête mentale

On apprenait avant-hier que le « sidgep » Dawson n’aura pas sa pluie de 200 millions pour continuer son œuvre d’anglicisation. François Legault a entendu raison in extremis... L’argent ira aux cégeps francophones pour créer 22 000 nouvelles places, a annoncé la ministre Danielle McCann. Bravo... mais la girouette gouvernementale changera-t-elle encore d’idée ?

De toute façon, si cette belle jeunesse ne connaît ni son histoire, ni sa musique, ni sa culture, l’euthanasie tranquille du français va continuer. Si toutes les références deviennent anglo-américaines, nous subirons une nouvelle Conquête, celle-là non pas militaire, mais mentale !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.