/auto/opinion
Navigation

À quoi bon considérer une voiture qu’on ne peut pas acheter?

À quoi bon considérer une voiture qu’on ne peut pas acheter?

Coup d'oeil sur cet article

Cette semaine, une dame m’écrit en me demandant ce qu’elle devrait choisir entre le Ford Escape hybride rechargeable et le Toyota RAV4 Prime. Elle avait bel et bien eu vent de la liste d’attente concernant le RAV4, mais elle n’aurait jamais pu deviner que sa fille aurait le temps d’être diplômée du secondaire et du cégep avant qu’elle puisse en prendre possession!

En apprenant ces délais de plus de deux ans, elle n’en croyait pas ses oreilles. D’autant plus qu’elle conduit depuis cinq ans un RAV4 hybride qu’on lui avait livré dans la semaine où elle l’avait acheté, en 2017. Insultée, elle a donc éliminé cette option, parce qu’elle ne peut tout simplement pas attendre aussi longtemps. Et parce qu’elle n’en a pas envie. La dame souhaite passer à un véhicule hybride rechargeable et comme elle a trouvé preneur dans sa famille pour son véhicule actuel, elle est prête à effectuer une transaction dans l’immédiat.

De l'attente presque partout

En bon français, vous comprendrez qu’en lui expliquant le contexte actuel d’une offre inférieure à la demande et de la pénurie de véhicules, j’ai un peu « pété sa balloune ». En fait, je lui ai annoncé que peu importe le véhicule sur lequel elle choisirait de jeter son dévolu, elle devrait attendre quelques mois, peut-être même jusqu’à l’automne. À moins qu’elle ne choisisse un Mitsubishi Outlander PHEV 2021, ce qui ne serait pas nécessairement une amélioration par rapport à son modèle actuel, qui affiche une moyenne de consommation comparable sur 100 kilomètres.

Évidemment, la question du Ford Escape a été abordée. Or, en raison de l’absence d’un rouage intégral, cette dame l’éliminait d’emblée. Le Sorento et le Santa Fe étant un tantinet trop gros, il ne reste donc comme option viable que le Tucson, qui débarquera très prochainement. Un modèle pour lequel les attentes sont très élevées, mais qui n’offre pas l’avantage des mêmes crédits gouvernementaux que le RAV4 Prime, en raison de la taille de sa batterie. En revanche, le prochain Outlander PHEV 2023 - qui devrait se pointer au cours de l’été - risque d’être, pour elle, une alternative plus qu’intéressante. Voilà un véhicule qui, avec une batterie de 20 kWh, pourrait voir sa facture baisser bien en deçà de celle du modèle actuel, et ce, pour un véhicule qui risque d’offrir environ 70 kilomètres d’autonomie en mode 100% électrique.

En résumé, ce véhicule qui n’existe pas encore pourrait lui être livré cet été, peut-être à l’automne, tandis que Toyota mentionne une attente de 30 à 36 mois... Voilà donc une réalité de marché avec laquelle il faut aujourd’hui composer. Celle de la disponibilité des modèles, rendue à ce point problématique qu’il faut parfois éliminer l’option du revers de la main.

Évidemment, il en va autrement lorsqu’il est question d’une voiture de passion. Une Porsche, une Corvette, qu’il faut attendre très longtemps. Dans ce cas, il n’est pas question d’un achat pragmatique. Alors, l’attente peut en valoir la peine et peut être plus acceptable. Or, pour un RAV4 qui pourrait être rendu désuet lorsque viendrait le temps de l’obtenir, l’attente est trop longue. C’est à se demander pourquoi les concessionnaires continuent de prendre des commandes, qui, pour mille et une raisons, pourraient ne jamais être respectées.

D'autres exemples

Le Toyota RAV4 Prime n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Un exemple qui nous touche davantage en raison des crédits applicables, et parce que ce produit a su gagner le cœur des Québécois. Si vous voulez mon avis, patienter plus d’un an pour un véhicule du genre est insensé. Et bien que l’on se défende en mentionnant que l’on ne peut suffire à la demande, il est clair que la patience de la clientèle a ses limites.

En terminant, n'oubliez pas que chez certains constructeurs, on nous fait miroiter l’avenir avec une pléiade de nouveautés qui nous semblent exceptionnelles, mais que l’on sait déjà rarissimes. Il suffit de penser au Ford F-150 Lightning ou au Chevrolet Silverado EV. Deux camionnettes pour lesquelles l’engouement est immense, mais pour lesquelles une majorité d’acheteurs ne pourront que rêver... 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.