/news/society
Navigation

Mobilisation: le Carnaval n’est pas gâché pour l’instant

De nombreux festivaliers ont participé aux différentes activités de la 68e édition de l’événement

FD-
Photo Agence QMI, René Leclerc Malgré les bruits de klaxon en arrière-plan, l’ambiance était à la fête du côté du palais de Bonhomme devant l’Assemblée nationale, ce samedi.

Coup d'oeil sur cet article

La manifestation anti-mesures sanitaires n’a pas arrêté les festivaliers du Carnaval de Québec qui y ont participé en grand nombre aujourd'hui alors que des files « impressionnantes » étaient visibles sur les sites.

• À lire aussi: «Convoi de la liberté» ce week-end: tout ce qu'il faut savoir sur les manifs à Québec et à Ottawa

• À lire aussi: Marchand satisfait du déroulement de la manifestation, mais il avise qu'il y aura une limite

• À lire aussi: [EN IMAGES] «Convoi de la liberté» à Québec: une foule extatique devant le parlement

« Jusqu’à maintenant, ça se passe dans le calme et dans le respect, c’est ce qu’on souhaitait. C’est festif, il y a beaucoup de monde sur nos sites », a expliqué Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval de Québec.

« Cohabitation » possible

Malgré l’incertitude des derniers jours, Mme Raymond est agréablement surprise de la « cohabitation » possible. Et cela est dû en partie au SPVQ, selon elle, qui assure la sécurité des gens dans la zone piétonnière pour se déplacer d’un site à l’autre.

En effet, tant les manifestants que les festivaliers déambulaient dans les rues réservées aux piétons entre l’Assemblée nationale et l’hôtel Le Concorde.

Dans le palais de Bonhomme, situé devant l’Assemblée nationale, les bruits de trompettes et de klaxons des manifestants étaient atténués par les constructions de glace et la musique d’ambiance.

Les festivaliers se sont adonnés à plusieurs activités, dont le jeu de danse interactif Rigodon Révolution au Camp à Jos Vidéotron (place George-V).
Photo Marie-Pier Roy
Les festivaliers se sont adonnés à plusieurs activités, dont le jeu de danse interactif Rigodon Révolution au Camp à Jos Vidéotron (place George-V).

De nombreuses personnes faisaient la file pour entrer sur les différents sites, soit le palais de Bonhomme, le Camp à Jos Vidéotron et Les Débarques Cadbury.

Visiteurs au rendez-vous

La famille Mathieu et leurs amis se sont réunis ce samedi au palais de Bonhomme pour déguster un chocolat chaud dans une ambiance carnavalesque.
Photo Marie-Pier Roy
La famille Mathieu et leurs amis se sont réunis ce samedi au palais de Bonhomme pour déguster un chocolat chaud dans une ambiance carnavalesque.

Animés par la curiosité de voir cette 68e édition du Carnaval, la famille Mathieu et ses amis se sont déplacés au cœur de la ville, malgré la manifestation. « On est bien ici », a commenté le père Charles Mathieu, à propos du bruit à peine audible à l’intérieur du palais.

Pour les Montréalais Adamo Maiorano et Kerry Surtees, le Carnaval était l’endroit idéal pour sortir de la routine. L’événement représente « une chance de ne pas rester à la maison et d’expérimenter [de nouvelles activités] ». 

« C’est quelque chose de monter ici et d’entendre le bruit, mais dès qu’on entre [sur le site], c’est correct », a témoigné Mme Surtees.

De leur côté, David Beaulieu et son chien Stella ont fait la route de Sherbrooke ce matin spécialement pour participer au Carnaval. « La circulation était difficile dans les 500 derniers mètres », a affirmé M. Beaulieu.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.