/news/society
Navigation

Des nouveautés fort appréciées au Carnaval de Québec

Les festivaliers ont participé à une programmation renouvelée au cours de cette première fin de semaine

Carnaval programmation
Photo Marie-Pier Roy Myranda Montero, 9 ans et sa sœur Milynda, 8 ans, ont eu bien du plaisir dans les glissades au parc de la Francophonie.

Coup d'oeil sur cet article

Le plaisir était au rendez-vous lors de la première fin de semaine du Carnaval de Québec alors que les festivaliers ont pu s’adonner à des activités carnavalesques « renouvelées ».

• À lire aussi: Marchand reconnaissant du comportement des manifestants

• À lire aussi: Une impressionnante collection du Carnaval de Québec

À la fin de sa descente sur chambre à air au parc de la Francophonie, la famille Montero s’est montrée très satisfaite de la 68e édition du Carnaval.

« C’est vraiment cool les activités, on s’ennuyait », ont expliqué Myranda Montero, 9 ans et sa sœur Milynda, 8 ans. 

« Cette année, on a ramené des classiques et on les a renouvelés », a expliqué Alexis Ferland, le directeur de la programmation du Carnaval de Québec.

Notamment, les Débarques Cadbury, glissades situées au parc de la Francophonie, ont trouvé un dénivelé encore plus impressionnant et le nombre a triplé, a soutenu M. Ferland.

De la danse

Éloïse Aubert-Ouellet et son père Vincent ont tous deux profité de la course à obstacles Bûche et trébuche au Camp à Jos Vidéotron.
Photo Marie-Pier Roy
Éloïse Aubert-Ouellet et son père Vincent ont tous deux profité de la course à obstacles Bûche et trébuche au Camp à Jos Vidéotron.

Au Camp à Jos Vidéotron, situé à la place George-V, on assiste à de nouvelles activités comme le Rigodon Révolution, qui est un jeu de danse à la façon québécoise.

Sur le même site, Éloïse Aubert-Ouellet, 7 ans, et son père Vincent Aubert ont eu du plaisir à battre le temps record du parcours à obstacles Bûche et trébuche.

D’autres festivaliers ont aussi pu visiter le Palais de Bonhomme devant l’Assemblée nationale et visiter les pièces regroupant entre autres la salle à manger, la chambre et le salon de Bonhomme. « Cette année, le Palais de Bonhomme a pris une ampleur plus grande et l’intérieur a été complètement revu », a poursuivi M. Ferland.

Bilan

« On très satisfaits de l’achalandage sur nos sites. Les festivaliers étaient au rendez-vous et étaient très heureux », a-t-il conclu, au terme de cette première fin de semaine du Carnaval, qui se poursuit jusqu’au 13 février.

De son côté, le maire Bruno Marchand s’est montré reconnaissant de la cohabitation entre les manifestations anti-mesures sanitaires et le Carnaval lors d’un point de presse devant l’hôtel de ville dimanche.

« Le Carnaval a pu se tenir et se faire dans un caractère festif. Les gens sont venus de l’extérieur et ont réservé des chambres d’hôtel », a souligné M. Marchand.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.