/news/coronavirus
Navigation

Nouveaux allègements: «Il faut faire confiance aux gens», plaide le Dr Weiss

Coup d'oeil sur cet article

Le nouvel allègement aux mesures sanitaires notamment pour les rassemblements privés est vu d’un bon œil par le Dr Karl Weiss, microbiologiste et spécialiste en maladies infectieuses à l'Hôpital général juif de Montréal. 

• À lire aussi: Le Québec accélère son déconfinement: voici ce qui doit être annoncé par Legault

• À lire aussi: COVID-19: le Québec rapporte 56 nouveaux décès

Dès le 12 février, le nombre de personnes permises à l’intérieur d’un domicile ne sera plus limité, bien que la santé publique recommandera un maximum de 10 personnes (ou trois bulles familiales), contre quatre présentement.

Après presque deux années de pandémie, Québec souhaite laisser les gens se gouverner. 

«Je pense qu’il faut faire confiance à la population québécoise qui dans l’immense majorité s’est très bien comportée à ce jour, a très bien suivi les recommandations, est allée chercher sa vaccination, a été disciplinée. Moi j’ai très confiance et je pense que c’est une très bonne stratégie», a expliqué Dr Weiss en entrevue à Mario Dumont. 

Il considère que les gens sont capables d’utiliser leur «gros bon sens» et faire preuve de discernement. 

«C’est sûr que si votre grand-mère qui a de gros problèmes cardiaques et qu’elle est sous un respirateur d’oxygène à la maison, ce n’est peut-être pas le bon moment de faire venir 40 personnes autour d’elle!», donne-t-il en exemple. 

Bien que les rassemblements privés soient donc autorisés, le Dr Weiss prévient que certaines mesures sanitaires auraient avantage à rester en place. Le port du masque en intérieur, dans les commerces et les lieux publics serait une bonne chose, croit-il. 

Le retour à une certaine normalité est donc «un apprentissage» qui débutera sous peu.

«Vivre avec le virus... De cette façon on pourra aller de l’avant dans le futur et rouvrir la société pour avoir un fonctionnement plus normal sur beaucoup d’aspects», insiste Dr Weiss. 

Il considère qu’une telle approche sera payante pour le Québec. 

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.