/opinion/columnists
Navigation

De Nadeau-Dubois à «Rambo»

Coup d'oeil sur cet article

N’en déplaise à messieurs Gabriel Nadeau-Dubois et Bernard « Rambo » Gauthier (ainsi qu’à la Sainte Trinité des Kevin aux gros camions), ils ont beaucoup de points en commun.

Le premier rapprochement évident entre le James Dean de Québec solidaire et le syndicaliste mal embouché de la Côte-Nord : ce sont des défonceurs de portes ouvertes !

Les camionneurs scientifiques de Québec ont réclamé la fin des mesures sanitaires exactement au moment où le gouvernement allait desserrer la vis.

C’est le printemps et la cinquième vague semble se rétracter, donc...

Ils ont bien choisi le moment pour manifester ! Ils ont même obligé à fermer des restaurants qui venaient tout juste d’avoir le droit de rouvrir !

  • Écoutez la rencontre Gilles Proulx et Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 9 h via QUB radio :

Mégalomanie

Au printemps érable, la jeune élite ignorante et mégalomane avait devant elle un gouvernement Charest usé à la corde.

L’image grandiose que ces jeunes gens se font d’eux-mêmes contraste avec la superficialité de leur cause : éviter que quelques petits dollars s’ajoutent aux frais de scolarité déjà les plus maigrichons en Amérique et au Canada.

La réaction et la paralysie de Montréal n’avaient aucune commune mesure avec ce qui était combattu. Évidemment, Jean Charest, en bon libéral, conciliant, a cédé.

Allô la grande Histoire !

Bravade

L’autre ressemblance entre l’Archange Gabriel et le matamore de la FTQ, c’est dans la manière. Déranger. Faire du bruit. Jurer de tout paralyser – « jammer », dit Rambo.

Ce sont des méthodes que j’ai bien du mal à respecter.

Prendre la population en otage en bloquant les routes n’a rien d’héroïque. Et l’enfantillage tapageur, qu’il soit de gauche ou de droite, qu’il tapoche sur des casseroles en 2012 ou qu’il klaxonne en 2022, ça demeure de l’infantilisme.

Gabriel Nadeau-Dubois et ses comparses de l’élite montante n’ont pas davantage fait l’Histoire en 2012 que les pitreries bruyantes de Rambo et Cie n’ont provoqué le relâchement des mesures sanitaires. Mais tout ce beau monde s’est beaucoup amusé en usant nos nerfs.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.