/news/transports
Navigation

Des autobus scolaires munis de GPS en Montérégie: des parents sont mécontents

Des autobus scolaires munis de GPS en Montérégie: des parents sont mécontents
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un nouveau système de géolocalisation dans certains autobus scolaires de la Montérégie permettant de savoir en temps réel à quel endroit se trouve tel ou tel véhicule et qui est à bord sème la grogne de parents. 

Depuis le 31 janvier dernier, environ 1500 des 36 000 élèves du Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) doivent obligatoirement présenter leur carte de transport à chaque embarquement dans les autobus qui sont désormais équipés d’un lecteur et d’un GPS. Ce lecteur de carte permet au chauffeur d’identifier l’élève (via le numéro de sa carte) en plus d’informer le CSSP et les parents de la présence de l’enfant à bord du véhicule.

«Grâce à ce système, les parents peuvent savoir si leur enfant est réellement embarqué dans l’autobus. Ils peuvent aussi connaître l’heure précise à laquelle l’élève va arriver», explique le directeur général du CSSP, Luc Lapointe.

Selon lui, des élèves qui prennent le mauvais autobus ou des autobus en retard sont des événements qui arrivent couramment dans une année scolaire. Ce nouveau système améliorera ainsi la communication entre le centre de services, les parents et leurs enfants, et permettra de mieux gérer ces situations fâcheuses.

«Cet automne, un chauffeur d’autobus remplaçant a voulu prendre une autre route pour éviter les travaux, mais il s’est égaré. Cela a créé une panique chez les parents. Nous aurions aimé que ce système soit implanté à ce moment-là», illustre Luc Lapointe.

Des autobus scolaires munis de GPS en Montérégie: des parents sont mécontents
PHOTO COURTOISIE

Appréhension des parents

Or, ces nouveaux outils technologiques ne plaisent pas à tous les parents. Sur Facebook, l’un d’eux a publié une capture d’écran d’un message envoyé à l’école de ses enfants à propos de ce changement. «C’est quand même assez incroyable que vous pensiez à suivre mes enfants à la trace sans m’en demander la permission», écrit-il, avançant que plusieurs parents désapprouvent cette nouvelle méthode.

«Je vous invite à repenser votre position, d’ici là je refuse d’utiliser ce système», poursuit-il.

D’autres parents ont effectivement aussi fait part de leur appréhension sur Facebook quant à l’implantation de ce nouveau système.

Des autobus scolaires munis de GPS en Montérégie: des parents sont mécontents
PHOTO COURTOISIE

Déploiement sur deux ans

Le projet avait été présenté l’an dernier au comité de parents du CSSP, mais certains d’entre eux étaient sceptiques quant à l’utilisation du GPS et de la carte, a concédé Luc Lapointe. «Mais tant que le parent n’a pas vécu une situation angoissante où il ne sait pas à quel endroit est l’autobus de son enfant, il ne voit pas le besoin d’avoir le GPS».

Un système comparable a déjà fait ses preuves dans d’autres centres de service scolaire, selon lui.

D’ici deux ans, les quelque 36 000 élèves du secondaire et du primaire du Centre de service scolaire des Patriotes auront leur carte alors que les 350 autobus scolaires seront munis d’un GPS et d’un lecteur de carte.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.