/lifestyle/family
Navigation

La bioponie: petit contenant, grosses récoltes!

0212 CASA Fleurs et potager
Photo courtoisie La culture bioponique offre plusieurs avantages, dont ceux d’assurer une excellente croissance des plantes, une floraison luxuriante et une récolte d’excellente qualité sans utiliser de pesticides.

Coup d'oeil sur cet article

La culture hydroponique est une forme de culture des végétaux sans sol réalisée dans un substrat neutre et inerte, tel que des billes d’argile ou de la laine de roche, constamment irrigué avec une solution d’eau et d’éléments nutritifs.

Cette méthode de culture possède certains avantages, mais, en contre-partie, elle exige l’utilisation massive de matières plastiques (tuyauterie, bâches, pots, etc.) fabriquées avec du pétrole et des engrais de synthèse souvent très salins et polluants. De plus, pour qu’un système de culture hydroponique soit efficace et qu’il permette d’obtenir des récoltes saines, cela exige de bonnes connaissances et surtout beaucoup d’expérimentations, particulièrement en ce qui concerne la gestion de la solution nutritive.

Il existe cependant un type de culture appelé bioponie – ou culture bioponique – qui est une sorte d’hybride entre l’hydroponie et la culture avec terreau. Ce système de culture aérobique fonctionne avec des contenants équipés de réservoirs d’eau ouverts permettant une certaine oxygénation de l’eau.

Un système de culture bioponique repose sur trois éléments principaux : un récipient permettant une bonne oxygénation de l’eau, des fertilisants 
d’origine naturelle et, surtout, un inoculant microbien agissant comme probiotique et biostimulant.
Photo courtoisie
Un système de culture bioponique repose sur trois éléments principaux : un récipient permettant une bonne oxygénation de l’eau, des fertilisants d’origine naturelle et, surtout, un inoculant microbien agissant comme probiotique et biostimulant.

Une caissette ajourée remplie de terreau composé de tourbe de sphaigne et de compost dans laquelle les végétaux sont plantés est installée par-dessus le bac contenant la réserve d’eau. Un ségrégateur racinaire fait de laine de roche est disposé sous le terreau – à l’interface entre le terreau et l’eau – et permet aux racines des plantes de se différencier et de plonger dans la solution nutritive, donc de passer du milieu terreux au milieu aqueux.

Le contenant de culture bioponique de marque Bioponix permet de séparer le terreau de l’eau grâce à un ségrégateur racinaire fait de laine de roche.
Photo courtoisie
Le contenant de culture bioponique de marque Bioponix permet de séparer le terreau de l’eau grâce à un ségrégateur racinaire fait de laine de roche.

La réserve d’eau du système de culture bioponique est fertilisée avec des engrais liquides d’origine naturelle tout en étant stabilisée par un inoculant microbien, ce qui favorise un environnement riche et sain pour les racines. L’utilisation d’un consortium de bactéries et de levures bénéfiques constitue donc un élément essentiel dans le fonctionnement de la culture bioponique. Par exemple, les fabricants du système Bioponix proposent qu’on mélange le fertilisant et l’inoculant microbien (à raison de 2,5 ml/litre d’eau) et qu’il soit fourni aux végétaux une fois par semaine lors de l’arrosage du terreau.

On retrouve dans le conditionneur microbien de certains systèmes bioponiques des levures bénéfiques comme Saccharomyces cerevisiae, une espèce utilisée fréquemment pour la fabrication de la bière, ainsi que des bactéries comme Bacillus subtilis, qui vivent en association avec les racines des plantes. Ces microorganismes produisent des enzymes et d’autres substances qui favorisent la transformation et la solubilisation des éléments nutritifs absorbés par les plantes. Ces levures et bactéries ont également pour effet d’assurer une protection du système de racines des plantes contre les bactéries pathogènes. D’autres espèces, comme Rhodopseudomonas palustris, sont des bactéries pourpres qui dégradent les matières organiques contenues dans les engrais, évitant ainsi leur putréfaction et le dégagement d’odeurs nauséabondes.

Des avantages indéniables

Il est impossible d’obtenir une certification bio pour une culture hydroponique ou aéroponique au Canada. La norme canadienne de production biologique exige que les plantes comestibles soient cultivées dans du sol devant soutenir la vie microbienne et la diversité écologique. Comme la culture bioponique se fait avec du terreau et des microorganismes, elle permet donc aux agriculteurs qui l’utilisent d’obtenir une certification bio pour leurs produits.

La culture bioponique permet l’obtention de légumes plus savoureux que ceux produits en hydroponie typique.
Photo courtoisie
La culture bioponique permet l’obtention de légumes plus savoureux que ceux produits en hydroponie typique.

Outre le fait qu’elle permette la culture de plantes comestibles à l’intérieur, même en plein cœur de l’hiver, la culture bioponique offre plusieurs autres avantages. Cette technique assure une excellente croissance des plantes, ainsi qu’une floraison luxuriante et une récolte d’excellente qualité sans utiliser de pesticides. De plus, elle permet d’utiliser jusqu’à 90 % moins d’eau que dans une culture classique. La gestion de la solution nutritive d’un système de culture bioponique n’exige pas d’effort puisque ce sont les microorganismes qui s’en chargent. Il suffit donc simplement d’ajouter de l’inoculant microbien régulièrement.

D’autre part, la bioponie permet la production de fruits et légumes plus savoureux que ceux récoltés dans un système de culture hydroponique typique. En effet, certaines analyses ont démontré que les fruits et légumes produits avec des techniques d’agriculture biologique recèlent plus d’arômes et de saveurs que ceux cultivés en hydroponique. Cela s’explique principalement par le fait que la solution nutritive fournie aux plantes cultivées en hydroponie et en aéroponie est généralement mal oxygénée et contient très peu de microorganismes. Certains des microorganismes retrouvés dans le sol – dont plusieurs vivent en symbiose avec les végétaux – contribuent à la production de nombreux composés aromatiques qui donnent du goût aux plantes comestibles. La présence de ces microorganismes permet également aux végétaux d’être moins sujets aux attaques des pathogènes.

Dans une méta-analyse publiée en 2014, on a fait le recensement de 343 études scientifiques portant sur les teneurs en éléments nutritifs et en pesticides de certains légumes. Les auteurs de cette méta-analyse ont observé dans les fruits et légumes biologiques une quantité plus élevée de vitamine C, de vitamine E et de certains caroténoïdes. Les chercheurs ont aussi observé que la quantité de nombreux phénols – substances responsables des goûts et des arômes – était plus élevée chez les plantes issues de culture bio. La quantité d’antioxydants, eux aussi associés aux saveurs des fruits et des légumes, était également de 18 % à 69 % supérieure, selon les molécules étudiées.


Pour obtenir plus d’informations sur la bioponie ou pour vous procurer des bacs, engrais et inoculants microbiens conçus pour la culture bioponique :

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.