/lifestyle/books
Navigation

À Paris pour retrouver sa fille

Suzanne Aubry
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Les fans de la saga historique Fanette seront servis avec l’arrivée prochaine en librairie d’un nouveau pan de cette superbe histoire remplie de suspense et de grandes émotions. Suzanne Aubry, écrivaine généreuse et sensible, offre avec la deuxième partie de la suite de Fanette, Aveux, une histoire de secrets et de retrouvailles entre Fanette et sa fille, qui s’est enfuie à Paris au bras d’un homme aux intentions douteuses.

Voilà donc la deuxième partie de la suite tant attendue de cette saga vendue à plus de 100 000 exemplaires. La première, Amitiés particulières, a été publiée en mars 2021. Aveux, en librairie le 16 février, est la deuxième partie. 

Suzanne Aubry s’est laissé porter par l’univers extrêmement riche de son personnage pour écrire cette suite très attendue, où on retrouve quantité de références culturelles, historiques, littéraires. Un travail colossal.

« De fil en aiguille, d’un roman à l’autre, je connais de plus en plus mes personnages et je connais de plus en plus l’Histoire, le 19e siècle, et toutes les intrigues que j’inventais, qui sont souvent inspirées de la réalité », confie Suzanne Aubry, en entrevue. 

Elle est vraiment « sur son X », comme le veut l’expression, en écrivant cette série passionnante. « On dirait que c’est un flot qui vient du cœur et de l’esprit, avec un univers que je connais vraiment de mieux en mieux. C’est un vrai bonheur parce que j’ai pu peaufiner tout ça au fil des tomes qui sont parus et ça me donne le sentiment d’avoir un seul roman que je continue à écrire, d’année en année, en y ajoutant toutes les strates, les réflexions. »

Suzanne Aubry explique que certains événements du 21e siècle l’inspirent et ouvrent une voie à travers le passé. 

« J’ai découvert dans mes recherches qu’il y a eu deux épidémies très graves de variole au 19e siècle. Je suis en train d’écrire le troisième tome de la suite et, évidemment, je vais en parler, de cette épidémie. Il y avait des manifestations énormes dans les rues, de la révolte et des gens qui ne voulaient pas se faire vacciner. Ça nous rappelle tellement aujourd’hui que c’est une leçon d’Histoire. »

Plusieurs intrigues

L’écrivaine, dans le deuxième tome, explore la destinée de Marie-Rosalie, qui a suivi le poète Lucien Latourelle. 

« Elle va aller jusqu’en France pour aller la chercher. Est-ce qu’elle va réussir à la convaincre de revenir ? On va voir... », dit-elle. 

« Notre chère Madeleine Portelance est encore aux prises avec l’ancien coroner devenu chef de police. Il est convaincu que la mort de l’ancien amant de Madeleine est un meurtre. Emma Portelance fait un grave malaise. Est-ce qu’elle va survivre ? On va le voir aussi dans ce volet, de même que toutes les conséquences que ça va avoir sur Fanette, qui adore sa mère. Elle va devenir, en quelque sorte, une proche aidante. »

Les thèmes qu’elle explore la touchent. 

« J’ai vécu la situation d’aider mes parents. Je n’ai pas vécu les enquêtes policières, mais ça me passionne. J’adore les mystères et je trouve que ça ajoute aussi à l’intérêt que les lectrices et les lecteurs peuvent avoir pour la saga parce que c’est vivant et on se demande toujours ce qui va arriver. Cet aspect me nourrit beaucoup. »

Son but est de divertir... et elle le fait avec un grand raffinement. On voit apparaître des écrivains célèbres dans ce roman multicouche, magnifiquement écrit. 

« Il y a toujours des enjeux sociaux dans mes histoires. Ils sont vécus par mes personnages, ce qui fait qu’il y a un niveau toujours humain. Je pense que les lecteurs sont très sensibles à ça : ils se sentent concernés. » 

  • Suzanne Aubry est présidente de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) depuis mai 2017. 
  • Elle est diplômée en écriture dramatique de l’École nationale de théâtre du Canada.  
  • En plus de sa saga Fanette qui a conquis le cœur du public, elle est également l’auteure d’une pièce de théâtre, d’un recueil de contes et d’un livre jeunesse.  
  • Elle a publié cinq autres romans, dont Ma vie est entre tes mains, finaliste au Prix des cinq continents de la francophonie 2016. 
  • Elle écrit présentement Un monde nouveau, la troisième partie de la suite de Fanette, qui paraîtra à l’automne 2022.  

EXTRAIT 

Suzanne Aubry
Photo courtoisie

« Fanette, appuyée au bastingage, contemple l’horizon ; les pans de son manteau sont soulevés par un vent glacial qui souffle du large. Dans quelques jours, le navire accostera au Havre et, de là, elle prendra le train jusqu’à Paris. Elle se prépare à affronter maints obstacles, dont le premier et non le moindre sera de retrouver sa fille dans une ville aussi grande et tentaculaire. Et si par miracle elle y parvient, arrivera-t-elle à persuader Marie-Rosalie de renoncer à Lucien Latourelle et de la raccompagner au Québec ? Rien n’est moins sûr. Lucien a su manipuler habilement les sentiments de la jeune femme, qui semble être sincèrement amoureuse de lui. Et au nom de cet amour, aussi illusoire soit-il, Marie-Rosalie n’acceptera sans doute pas de reconnaître son erreur et ira peut-être jusqu’à vouloir rompre tout lien avec sa mère, tout comme son amie Rosalie l’a fait dans le passé. Cette éventualité fait si mal à Fanette qu’elle étouffe un gémissement. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.