/news/society
Navigation

Santé mentale: les hommes plus à risque après une rupture amoureuse

Coup d'oeil sur cet article

Les hommes sont plus à risque de développer des problèmes de santé mentale après une rupture amoureuse, selon une récente étude.

La recherche, menée par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique, tend à montrer que la rupture amoureuse pourrait être un facteur de risque de suicide. Anxiété, dépression et suicide sont tous des troubles mentaux qui pourraient frapper un homme au terme d’une relation amoureuse.  

Pour John Oliffe, auteur principal de l’étude, il n’est pas surprenant que les ruptures aient de grands impacts chez les hommes. «Si nous pensons à la prévention du suicide et sachant que les suicides chez les hommes sont trois à quatre fois plus élevés que chez les femmes, il est évident que les ruptures amoureuses les mettent à risque», a-t-il précisé.  

Au total, ce sont 47 hommes canadiens et australiens qui ont participé à cette étude. Plus de 95% d’entre eux ont avoué avoir souffert d’anxiété, de dépression ou d’idées suicidaires pendant et après leur échec amoureux. L’étude a aussi prouvé que lorsqu’ils sont aux prises avec des conflits, les hommes ont tendance à minimiser les problèmes, provoquant une rupture plus douloureuse. 

On remarque aussi qu’il est fréquent, chez les hommes, de noyer leur chagrin à l’aide de substances comme l’alcool, une situation qui a empiré avec la pandémie de COVID-19 et l’isolation causée par les confinements.

Selon un psychothérapeute établi à Ottawa, Sean Hale, ces résultats ne sont guère surprenants. «Les hommes avec qui je travaille, souvent, ils ne parlent pas de leurs émotions», a-t-il expliqué en entrevue avec Global News. 

«Lors d’une rupture, si [on] ressent ces émotions et [qu’on] ne peut les [exprimer], elles peuvent mener à ces sentiments de dépression», a expliqué M. Hale. 

Bien que certains aillent chercher de l’aide, il demeure essentiel que les hommes aient la possibilité de communiquer et de faire face à leurs sentiments dans l'intimité avec une personne de confiance, estime John Oliffe.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.