/news/currentevents
Navigation

La prison pour avoir volé son ex-copine aveugle

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de la Montérégie qui a dérobé une somme de 6000 $ à son ex-conjointe alors qu’elle est non-voyante devra purger une peine d’emprisonnement les fins de semaine.

Kevin Lalonde-Rousseau, 31 ans, avait plaidé coupable à un chef de vol, au mois de février 2021, à l’endroit de Valérie Horth, avec qui il était en couple depuis quatre ans.

«La victime s’est sentie trahie [du fait] que le délinquant a abusé de son handicap pour la déposséder de pratiquement toutes ses économies qu’elle accumulait depuis longtemps», a déclaré le juge de la Cour du Québec Benoît Gariépy, au palais de justice de Saint-Hyacinthe, mardi, au moment de rendre la sentence.

«Cette trahison et cet abus l’ont rendue méfiante et plus dépendante des autres», a-t-il poursuivi, ajoutant qu’elle avait vécu «de l’anxiété et du stress, elle était dépressive, a fait une tentative de suicide, a dû être médicamentée et elle a été en arrêt de travail pendant plus de deux mois».

Le délinquant est passé à l’acte par appât du gain, mais aussi à cause d’un problème de dépendance aux jeux vidéo et d’un trouble de personnalité limite qui lui a été diagnostiqué au cours des procédures judiciaires.

Le juge Gariépy a mentionné que le crime aurait pu mériter une sentence de détention ferme, mais a préconisé une peine de trois mois à purger les fins de semaine afin que Lalonde-Rousseau puisse conserver son emploi et rembourser la victime. Une ordonnance de remboursement a été émise, mais Mme Horth n’a reçu jusqu’à maintenant que 4000$.

Kevin Lalonde-Rousseau devra aussi respecter une ordonnance de probation pour une durée de deux ans.

L’individu a par ailleurs fait l’objet d’un recours au civil de la part de sa victime, celle-ci lui réclamant 55 000$.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.