/news/society
Navigation

Pensionnats autochtones: une cinquantaine de tombes découvertes en Saskatchewan

Coup d'oeil sur cet article

Une cinquantaine de tombes anonymes ont été découvertes sur le site de deux anciens pensionnats autochtones de la Saskatchewan, a annoncé la Première Nation Keeseekoose.

Plus précisément, 54 tombes ont été détectées en sondant les terrains avec des radars pénétrant au sol, soit 42 sur le site de l’école Fort Pelly et 12 sur le site de l’école St. Philip’s, a précisé la communauté en faisant part de ses découvertes mardi.

«De savoir que nous avons des tombes anonymes dans notre communauté, dans nos lieux communs que nous traversons tous les jours. De ne jamais avoir réalisé qu’il y avait des tombes là. C’est ce qui est le plus blessant, la façon dont elles ont été cachées», a déploré le chef Lee Kitchemonia en s’adressant aux médias locaux.

En raison des conditions hivernales dans lesquelles ont été conduites les recherches, d’autres tombes pourraient être découvertes dans le futur, a laissé entendre la communauté.

Ces découvertes s’ajoutent aux centaines de tombes anonymes déjà répertoriées au cours des dernières années, ramenant à la mémoire les horreurs liées aux anciens pensionnats autochtones.

La réminiscence de ces drames a d’ailleurs incité le gouvernement Trudeau à créer une journée nationale de la vérité et de la réconciliation, le 30 septembre. La première édition, l’automne passé, a cependant été marquée par une polémique, le premier ministre l’ayant manqué parce qu’il était en vacances à Tofino.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.