/misc
Navigation

D’où viennent les électeurs d’Éric Duhaime?

POL-SAMSON-PCQ-LEAD
Capture d’écran, TVA NOUVELLES Éric Duhaime

Coup d'oeil sur cet article

C’est la première fois que nous sentons qu’un parti politique, le Parti conservateur du Québec (PCQ) d’Éric Duhaime, fédère réellement les mécontents du gouvernement. Une montée de 5 % à 14 % entre décembre et février.

Le PCQ dépasse maintenant les deux formations plus à gauche et souverainiste, Québec solidaire et le Parti Québécois.

Il dépasserait le Parti libéral si le vote anglophone n’était pas un bloc stalinien en sa faveur. 

Chez les francophones, le PCQ est maintenant deuxième. 

Tout cela est un véritable tour de force pour cette jeune formation sans membres ni organisation il y a quelques mois à peine.

Portrait-robot

À l’aide des derniers sondages Léger parus dans Le Journal, nous avons analysé d’où viennent les électeurs d’Éric Duhaime. 

Alors, voilà : si vous êtes un homme, francophone, âgé entre 35 et 44 ans, des banlieues de Québec, avec des enfants, de la classe moyenne haute – c’est-à-dire que vous gagnez 100 000 $ et plus –, excédé par la pandémie, la probabilité d’appuyer Éric Duhaime augmente considérablement. 

Voilà qui remet en cause une certaine croyance, entretenue par Duhaime lui-même, voulant qu’il soit le défenseur du Québécois moyen qui « en a soupé » des élites médiatiques et économiques. 

Sa rhétorique populiste ne s’applique pas vraiment ici.

Ceux qui l’appuient sont plutôt des familles relativement aisées, mais estimant que leur monde est menacé, notamment par les mesures sanitaires et le coût de la vie. 

Ce ne sont pas juste eux, mais ce sont davantage eux.

Ils ont trouvé au PCQ, qui a l’avantage d’être un jeune parti sans projet clairement défini où on peut mélanger toutes sortes de revendications des plus légitimes aux plus loufoques, leur exutoire politique. 

Des ultra-partisans

On pourrait croire qu’une météorite politique comme l’est le PCQ pourrait souffrir d’un vote volatile.

Mais son vote est plus solide qu’on le pense. 

85 % des électeurs du PCQ estiment que Duhaime ferait le meilleur PM, et 92 % sont insatisfaits du gouvernement Legault. 

Et tenez-vous bien, 66 % de ses électeurs estiment que Duhaime remportera l’élection d’octobre prochain...

Si on compare aux autres partis, les électeurs du PCQ sont plus fâchés, plus motivés et affectionnent particulièrement leur chef. 

Ce sont des ultra-partisans.

  • Écoutez aussi l'entrevue avec Manon Massé à l’émission de Mario Dumont diffusée chaque jour en direct 15 h 30 via QUB radio :

Frustration

Partout dans le monde, une frustration s’exprime. 

Aujourd’hui, elle s’incarne par les mesures sanitaires. Demain ce sera autre chose.

Ce sont les populistes de droite qui récupèrent cette grogne populaire.

La gauche, qui fut longtemps l’interprète de cette colère, est marginalisée. 

Perçue comme condescendante et perdue dans ses batailles urbaines et identitaires, elle est incapable de tirer profit du mécontentement.

De Trump à Le Pen, de Johnson à Zemmour, jusqu’aux perturbations des « convois de la liberté », la droite populiste progresse. Ici, c’est Éric Duhaime qui réussit à fédérer cette grogne.

Est-ce un ballon gonflé aux soupirs sanitaires, qui dégonflera à mesure que la pandémie s’achèvera ?

Est-ce le politicien d’une seule cause, d’une seule saison politique ?

L’avenir n’est jamais défini.

Mais les récents sondages présagent qu’Éric Duhaime et le Parti conservateur du Québec semblent être là pour rester, du moins jusqu’aux élections d’octobre prochain. 

Que cela vous plaise ou non.

Portrait-robot de son électeur moyen   

  • Homme   
  • Francophone   
  • Âgé entre 35 et 44 ans   
  • Habitant dans les banlieues de Québec   
  • Avec des enfants   
  • De la classe moyenne haute – revenus annuels supérieurs à 100 000 $   
  • Excédé par la pandémie      
  • Écoutez l'édito de Mario Dumont diffusé chaque jour en direct 17 h 27 via QUB radio :

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.