/news/society
Navigation

DPJ de l’Estrie: un père désemparé face au changement d’intervenants

Coup d'oeil sur cet article

Un père de famille de Sherbrooke, en Estrie, est désemparé de voir que près d’une dizaine d’intervenants de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) se sont vu confier le dossier de ses deux enfants depuis deux ans.

Presque à chaque fois, les intervenants partent pour cause de maladie. Il y a quelques jours, on l’a informé que son dossier est considéré comme urgent, mais l’intervenant est tombé malade, ce qui a entraîné un retour à la case départ pour le père de famille.

Et son cas serait loin d’être isolé.

«J’ai un dossier, il y a eu 42 intervenants, 42! Imaginez ce que c’est pour l’enfant de rencontrer 42 intervenants. C’est énorme!», s’est désolée Me Valérie Assouline.

Les dossiers de 300 enfants sont actuellement sur la liste d’attente pour une évaluation à la DPJ de l’Estrie. La liste de rétention des signalements est toutefois à 0,504 demande qui est actuellement traitée et prise en charge.

La direction de la DPJ de l’Estrie a préféré attendre avant de commenter l’histoire de ce père de Sherbrooke.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.