/news/society
Navigation

Pédocriminalité: un cardinal fustige les «comportements criminels trop longtemps dissimulés»

Pédocriminalité: un cardinal fustige les «comportements criminels trop longtemps dissimulés»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Cité du Vatican | Un influent cardinal a fustigé jeudi au Vatican les «comportements criminels trop longtemps dissimulés pour protéger l'institution» dans la crise que traverse l'Église sur les agressions sexuelles sur des mineurs, en ouverture d'un important colloque sur le sacerdoce en présence du pape François. 

Dans le contexte du «drame des abus sexuels commis par des clercs», «nous sommes tous déchirés et humiliés par ces questions cruciales qui chaque jour nous interrogent en tant que membres de l'Église», a déclaré le cardinal canadien Marc Ouellet dans son discours d'ouverture dans la salle Paul VI, devant de nombreux responsables religieux et laïques.

«Ne devrions-nous pas plutôt nous abstenir de parler du sacerdoce lorsque les péchés et les crimes de ministres indignes font la une de la presse internationale (...)?» s'est interrogé Mgr Oullet, proche du pape et principal organisateur de ces trois jours de réflexion théologiques sur le rôle des prêtres.

«C'est une occasion propice pour exprimer notre sincère regret et demander à nouveau pardon aux victimes qui ont vu leur vie détruite par des comportements criminels trop longtemps dissimulés et traités avec légèreté afin de protéger l’institution et les coupables plutôt que les victimes», a ajouté Mgr Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques, l'une des fonctions les plus importantes de la Curie romaine (gouvernement du Vatican).

«Ce symposium prend acte de la clameur et de la colère du peuple de Dieu, nous sommes donc ici pour unir notre voix à celles qui réclament vérité et justice.»

Le pape François n'a pas évoqué le sujet dans son discours, qui s'est concentré sur quatre «piliers» tirés de son expérience personnelle.

Pourfendant à nouveau le «cléricalisme», il a insisté sur le «don» du «célibat» des prêtres, qui «pour être vécu comme sanctification, nécessite des relations saines». «Sans amis et sans prière, le célibat peut devenir un poids insupportable et un contre-témoignage à la beauté même du sacerdoce», a-t-il déclaré.

Quelque 500 personnes doivent participer jusqu'à samedi à ce colloque international sur le sacerdoce, le plus important événement organisé au Vatican depuis la crise sanitaire, alors que la figure du prêtre est entachée par les nouveaux rapports sur l'ampleur des violences sexuelles sur mineurs dans plusieurs pays.

Mardi, des associations italiennes de victimes ont lancé une campagne inédite pour réclamer une enquête indépendante dans la lignée de celles menées en Allemagne ou en France.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.