/news/currentevents
Navigation

Quatre ans à l’ombre pour un proxénète

Coup d'oeil sur cet article

Un proxénète de la Montérégie qui faisait travailler deux adolescentes par l’entremise de sites d’annonces d’escortes a écopé de quatre ans de détention, jeudi, au palais de justice de Saint-Hyacinthe. 

Steven Charron, 26 ans, a recruté une mineure de 17 ans au début de l’automne 2019 alors qu’elle allait «chiller» chez lui avec des amis. Charron et une autre mineure qui travaillait pour lui l’avaient convaincue de se prostituer, en lui demandant de les aider «à faire de l’argent», selon un document soumis à la cour.

Des annonces ont été mises sur des sites web pour offrir les services des adolescentes et c’est «l’accusé [qui] donnait rendez-vous aux clients dans le stationnement de l’église ou près du bureau de poste [de la municipalité] d’Upton», peut-on y lire.

À l’ombre

Les quatre années de détention imposées à Charron correspondent à la suggestion commune que la Couronne et la défense ont présenté au juge.

La procureure de la Couronne responsable du dossier, Me Claudie Gilbert, a souligné «que c’est une infraction qui a été commise par appât du gain», précisant que la victime était «une jeune [femme] mineure qui avait des problèmes de consommation».

La victime a subi des préjudices, puisqu’elle souffre «d’une perte de confiance et d’isolement, [qu’elle a développé des] problèmes de sommeil et [qu’elle est aux prises avec] un problème de consommation». En ce qui concerne l’autre adolescente, elle n’a jamais voulu porter plainte contre le proxénète.

Représailles

Au moment de la sentence, l’accusé a pris la parole et s’est enquis au juge pour sa protection en détention, craignant des représailles de la part d’un autre proxénète. Cet autre proxénète n’acceptait pas que les deux jeunes femmes qui avaient déjà travaillé pour lui travaillent désormais pour Charron et avait menacé ce dernier.

En plus de la peine d’incarcération, Steven Charron devra fournir un échantillon d’ADN et sera inscrit au registre des délinquants sexuels à perpétuité, puisqu’il avait un antécédent en cette matière.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.