/finance/business
Navigation

Un autre investissement majeur projeté au port de Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

Le port de Trois-Rivières, en Mauricie, prépare un autre important projet d’investissement avec la construction d’un quai et la réfection d’un autre pour une centaine de millions de dollars.

La fermeture du bassin dans lequel les navires pouvaient entrer depuis près d’un siècle au pied des silos à grain sera toutefois le fait saillant de ce projet.

L’échancrure portuaire sera entièrement remblayée, puisque la restaurer aurait été trop coûteux.

Le quai refait est celui qu’occupe principalement le géant de l’aluminium Alcoa, qui y transborde depuis 30 ans la matière première destinée à son aluminerie de Deschambault.

De la centaine de millions de dollars investis au total, quelques dizaines le seront par la compagnie pour l’installation de nouveaux équipements de transbordement plus performants, plus écologiques et sans émission de poussière.

«La seule solution qu’on a pour refaire cette section-là, qui a 90 ans, c’est de fermer le bassin. On arrive aussi avec les clients qui sont là et en fin de contrat, donc c’est un bon moment pour renégocier et eux ont des équipements qui sont âgés et qui doivent être remplacés», a indiqué Gaétan Boivin, président-directeur général du Port de Trois-Rivières.

Les transformations projetées constituent un sujet de préoccupation pour les 35 travailleurs des élévateurs à grain qui sous-traitent les services de transbordement pour le compte d’Alcoa. Ils redoutent que la compagnie se passe d’eux à terme et embauche son propre personnel.

Ce projet est mené parallèlement avec celui de Cap sur 2030 prévoyant la construction d’un nouveau terminal de 130 millions de dollars.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.