/news/politics
Navigation

76 comptes bancaires gelés depuis l’invocation de la Loi des mesures d’urgence

76 comptes bancaires gelés depuis l’invocation de la Loi des mesures d’urgence
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Au moins 76 comptes bancaires liés aux convois ont été gelés depuis l’invocation de la Loi des mesures d’urgence par le gouvernement Trudeau lundi dernier, représentant environ 3,2 millions $.

• À lire aussi: [IMAGES] «Convoi de la liberté»: trois arrestations à Québec

• À lire aussi: [EN DIRECT] Démantèlement du «Convoi de la liberté» à Ottawa: la police intensifie son intervention

Aucun chiffre n’avait été fourni par le gouvernement avant samedi avant-midi, lors d’un point de presse exceptionnel tenu par plusieurs ministres fédéraux.

Vendredi, la ministre des Finances Chrystia Freeland avait révélé pour la première fois que des institutions avaient bel et bien appliqué les pouvoirs exceptionnels accordés en vertu de la Loi.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique Marco Mendicino a souligné le «progrès réalisé» sur le terrain en face du Parlement par les forces policières.

Alors que les rues commençaient à être de plus en plus dégagées dans le centre-ville d’Ottawa, le gouvernement a annoncé une aide de 20 millions $ pour les entreprises qui ont subi les conséquences du blocus qui a frappé la ville dans les trois dernières semaines.

Une action collective initiée par un avocat vivant à Ottawa contre les organisateurs du convoi inclut depuis cette semaine les entreprises touchées par l’occupation de la ville. Les compensations exigées pour les dommages s’élèvent maintenant 306 M$.

Les parlementaires en attente

Les élus qui se sont rendus physiquement au Parlement pour le débat d’urgence entourant la Loi des mesures d’urgence ont reçu la consigne de ne pas quitter les lieux aux alentours de midi.

L’invocation de la Loi requiert des débats en Chambre et les partis d’opposition auront la chance de voter en faveur de la loi ou non. Le débat devait débuter dès vendredi, mais l’intervention de la police a repoussé l’exercice.

Un vote sur une motion doit se tenir en début de semaine, possiblement aussi tôt que lundi. Les conservateurs et les bloquistes ont annoncé leur intention de s’y opposer, alors que le NPD devrait appuyer le gouvernement.

Le chef Jagmeet Singh a toutefois indiqué qu’il pourrait retirer son appui si les «menaces» disparaissaient avant la tenue du vote.

«Une fois que la sécurité publique est assurée, on va révoquer la Loi. On ne veut pas les avoir une journée de plus, mais il faut que le pays soit en sécurité avant», a rappelé le ministre de la Justice David Lametti en point de presse.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.