/sports/fighting
Navigation

Makhmudov vient à bout de Wach

Le protégé d’EOTTM l’emporte par knockout au sixième

Arslanbek Makhmudov
Photo courtoisie, Vincent Ethier et Eye of the Tiger Management Dans un combat d’une rare intensité ,Arslanbek Makhmudov l’a emporté par knockout au sixième assaut en expédiant Mariusz Wach au tapis .

Coup d'oeil sur cet article

Arslanbek Makhmudov a réussi son plus gros test en carrière, hier, au Casino de Montréal. 

• À lire aussi: Un autre knock-out pour Makhmudov

Dans un combat pour hommes, le protégé de Marc Ramsay (14-0, 14 K.-O.) l’a emporté par knockout au sixième round contre le Polonais Mariusz Wach (36-8, 19 K.-O.). 

Il conserve ainsi ses titres NABF et NABA des poids lourds. Deux titres qui lui permettent d’être bien classé dans la WBC et la WBA. 

Avant de mettre fin au combat avec une mitraille de coups, Makhmudov a eu une bonne opposition de la part de Wach. Au troisième round, il a eu son round le plus costaud en carrière. Il a été impliqué dans plusieurs échanges lourds. Les deux boxeurs ont tout pris. 

Au cinquième round, Makhmudov a effectué une superbe combinaison qui a ébranlé Wach. À compter de ce moment, on savait que la fin approchait à grands pas. 

Le Montréalais d’origine russe a bien fait les choses pour envoyer le Polonais au plancher pour le compte. Il a bien cerné son adversaire dans le coin avant de le mitrailler de coups. 

En demi-finale, Simon Kean (21-1, 20 K.-O.) a signé une victoire par knockout au 9e round contre l’Américain Shawndell Terrell Winters (13-7, 12 K.-O.). Le Trifluvien est allé au bout de ses ressources pour l’emporter.

Au sixième round, il est allé au plancher après un coup de puissance de Winters. Par contre, Kean a bien répondu en envoyant Winters au plancher avant la fin de l’assaut. 

Avant les combats principaux, Thomas Chabot (6-0, 6 K.-O.) a gagné par knockout technique contre le Mexicain Maximino Toala (15-11-1, 6 K.-O.) dans un duel prévu pour six rounds. Le coin de Toala a mis fin au duel au terme des deux premiers assauts. Puis, Avery Martin Duval (6-0-1, 3 K.-O.) l’a emporté par knockout contre Juan Esteban Avila (9-4-1, 4 K.-O.). 

Beaudoin à l’arraché

À son arrivée en poste, le directeur-général d’EOTTM Marc Ramsay avait promis d’avoir des combats compétitifs lors des galas de son groupe de promotion. 

C’est ce que nous avons eu droit lors des deux premiers combats de la soirée. Leila Beaudoin et Luis Santana ont eu de beaux défis à leur retour sur le ring. 

Beaudoin (4-0, 1 K.-O.) l’a emporté par décision unanime des juges (58-56 x 3) contre la Mexicaine Monica Selene Alcala (5-2, 1 K.-O.). Cependant, on aurait aussi pu assister à un verdict nul entre les deux boxeuses. 

La boxeuse de Québec a bien démarré le combat. Lors des trois premiers rounds, ses coups de puissance marquaient des points. Toutefois, elle a manqué d’essence dans le réservoir en deuxième moitié de l’affrontement. 

La Mexicaine en a profité pour reprendre du poil de la bête. Pendant ce temps, Beaudoin a perdu en intensité et elle était moins efficace dans ses attaques. 

Un bon combat d’apprentissage pour elle qui va lui être profitable dans le futur. 

Pour sa part, Luis Santana (5-0, 2 K.-O.) a aussi signé une victoire par décision unanime (59-55 x 3). Le Montréalais a travaillé fort pour avoir le dessus sur le Mexicain Brandon Garcia Orozco (4-2, 3 K.-O.). Ses combinaisons de puissance ont fait la différence. 

De retour à Shawinigan

Parmi les rares invités du promoteur Camille Estephan dans la salle, il y avait Roger Lavergne et Claude Vallée des Cataractes de Shawinigan. 

Au départ, ils devaient présenter un gala le 9 avril au Centre Gervais Auto. Toutefois, avec la vague Omicron, les plans ont changé pour la boxe et pour leur équipe de hockey junior. 

«Nous devons terminer notre saison régulière autour du 1er mai, a souligné Roger Lavergne. Par la suite, il y a les séries.»

EOTTM devrait maintenant présenter un événement en Mauricie à la fin mai ou au début de juin. Arslanbek Makhmudov ferait les frais de la finale alors que Simon Kean aurait la demi-finale. 

Bien sûr, les deux poids lourds devaient sortir de leurs duels respectifs sans blessure majeure. 


Avant le troisième combat de la soirée, Eye of the Tiger Management (EOTTM) a rendu hommage à deux artistes du monde de la boxe qui sont décédés dans les derniers mois. La Régie a sonné les cloches pour Martin Achard (journaliste) et Denis Chapdelaine (responsable de la conception des rings).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.