/opinion/faitesladifference
Navigation

Vaincre les défis d’alphabétisation, un livre à la fois

Vaincre les défis d’alphabétisation, un livre à la fois
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

133 406 : c’est le nombre d’enfants ayant reçu un livre jeunesse neuf depuis septembre dernier dans le cadre du programme La lecture en cadeau de la Fondation pour l’alphabétisation, et ce, malgré la pandémie. À titre de porte-parole de la Fondation, c’est à la fois magnifique et affolant d’annoncer un tel bilan puisque, en réalité, ce sont plus de 200 000 enfants que le programme devrait rejoindre pour combler la demande en milieu défavorisé.  

Depuis le début de l’année, de nombreuses initiatives touchant l’éducation et l’apport indispensable des adultes à cet élément central du bien-être de l’enfant ont été menées par différents groupes. Alors que s’achève justement la Semaine de la persévérance scolaire, je nous invite à poursuivre notre réflexion collective sur la puissance de gestes tout simples aux répercussions immenses, comme celui d’offrir un livre pour transmettre le goût de la lecture, le goût d’apprendre toute la vie et celui de se développer pleinement. 

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?

La puissance du cadeau de Mariya

L’automne dernier, j’ai eu le grand bonheur de discuter avec Mariya, éducatrice dans un CPE en milieu défavorisé à Montréal. Elle m’a parlé des rituels instaurés dans son groupe entourant le livre, du lieu physique dédié à la lecture dans son local et de l’importance de la place qu’occupe le livre dans le quotidien des enfants de son établissement. Elle m’a même parlé du livre jeunesse comme d’un outil d’intégration culturelle pour les familles immigrantes allophones. 

Pour moi, le livre a toujours représenté une fenêtre sur la culture ainsi que les nombreux plaisirs et découvertes qu’elle peut nous offrir. Toutefois, en écoutant le témoignage de Mariya, le livre s’est également imposé à moi comme un outil pour contrer le décrochage scolaire, pour favoriser l’employabilité et, par conséquent , comme un levier pour contrer la pénurie de main-d’œuvre et favoriser la participation citoyenne. 

En promouvant la lecture auprès des enfants, Mariya et les autres adultes contribuent à leur éducation. En leur offrant un livre, choisi pour eux, selon leurs intérêts et leurs niveaux de lecture, en leur démontrant notre intérêt en voyant un livre dans leurs mains, en faisant la lecture avec eux ou encore en leur exprimant notre fierté lorsqu’ils lisent leurs premiers mots, nous les encourageons à lire et à devenir des lecteurs pour la vie. 

Mesurer l’ampleur de votre influence

Comme Mariya, que nous soyons parents, éducateurs, enseignants ou citoyens, nous avons tous un rôle à jouer dans le fait de semer le goût de lire et d’apprendre. Que ce soit par des modèles de persévérance ou par le don d’un livre, il faut continuer de célébrer et de renforcer ces initiatives qui propulsent l’épanouissement de tous les enfants. 

Comme porte-parole, je vous remercie sincèrement d’avoir contribué au succès de la 23e édition de La lecture en cadeau présenté par Kaleido, grâce à vos dons de livres jeunesse neufs chez votre libraire ou à vos dons en argent. Maintenant, comme maman de trois enfants, à l’aube d’une semaine de relâche bien méritée, je vous invite à vous offrir le cadeau de la lecture en famille. 

Salomé Corbo, comédienne et porte-parole de la Fondation pour l’alphabétisation

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.