/world/usa
Navigation

Biden dénonce «l’attaque injustifiée» de la Russie contre l’Ukraine

Biden dénonce «l’attaque injustifiée» de la Russie contre l’Ukraine
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le président américain Joe Biden a échangé avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi la Maison Blanche, lui promettant le soutien des États-Unis face à l’attaque de la Russie.

• À lire aussi: Ukraine : des explosions dans plusieurs villes du pays

• À lire aussi: Poutine annonce une «opération militaire» en Ukraine

• À lire aussi: Opération russe en Ukraine : «ça augure très très mal», commente un expert

«Le président Zelensky m’a contacté et nous venons juste de finir de parler», déclare Joe Biden dans un communiqué de la Maison Blanche.

«J’ai condamné cette attaque non provoquée et injustifiée par les forces militaires russes», poursuit le président américain après l’annonce par le président russe Vladimir Poutine d’une «opération militaire» de la Russie en Ukraine.

Joe Biden souligne également que Volodymyr Zelensky lui a demandé «d’exhorter les dirigeants du monde à dénoncer clairement l’agression flagrante du président Poutine, et à se tenir aux côtés du peuple d’Ukraine».

Le président des États-Unis, qui a précisé qu’il s’exprimerait jeudi sur les «conséquences» pour la Russie de cette annonce et s’entretiendrait le même jour avec ses homologues du G7, promet également d’imposer d’importantes sanctions contre la Russie.

«Nous continuerons de fournir soutien et assistance à l’Ukraine et au peuple ukrainien», conclut Joe Biden.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken et le chef du Pentagone Lloyd Austin ont de leur côté échangé avec le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg «pour condamner l’attaque préméditée, non provoquée, et injustifiée de la Russie sur l’Ukraine et discuter de la réponse coordonnée de l’Alliance» atlantique, a annoncé dans un communiqué le porte-parole du département d’État, Ned Price, tôt jeudi.

«Le secrétaire (d’État) et le secrétaire général (de l’Otan) ont également discuté des prochaines étapes pour s’assurer de la sécurité du territoire allié, particulièrement du flanc est de l’Otan,» précise Ned Price.

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.