/news/green
Navigation

Seuls les appels au 911 n’ont pas chuté mercredi

Le verglas a transformé les trottoirs en patinoires

Trottoirs glacés
Photo Pierre-Paul Poulin Même de bonnes bottes ne prémunissaient pas les Mont­réalais contre une bonne débarque, comme cette pauvre femme sur la rue McGill mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

Le verglas a causé la chute d’un si grand nombre de citoyens à Montréal et Laval mercredi qu’Urgences-santé a dû, pour une rare fois, lancer son plus haut niveau d’alerte pour répondre aux appels.

• À lire aussi: Plus de 40 centimètres de neige attendus au Saguenay–Lac-Saint-Jean

• À lire aussi: Après le verglas, temps plus froid dans le sud du Québec

Au moins 61 chutes, principalement liées aux trottoirs et à la chaussée glacés, avaient été recensées par Urgences-santé mercredi après-midi. On en compte de 5 à 10 par jour en temps normal. 

Parallèlement, de 80 à 90 personnes appelaient le 911 à l’heure, soit le double par rapport à la moyenne quotidienne. 

Le tout survenait alors que près de 30 paramédics manquaient à l’appel, entre autres en raison de la pénurie de main-d’œuvre et de cas de COVID-19.

Urgences-santé a ainsi été forcé de mettre en place son troisième et plus élevé niveau de mesures d’actions de protection.

C’est la première fois depuis le 25 janvier 2019 qu’une telle initiative est prise par Urgences-santé. Les conditions météorologiques étaient semblables à celles de mercredi.

Sur la route

« On va rappeler ou envoyer tous nos gestionnaires qui sont paramédics et disponibles pour retourner sur la route et donner un coup demain aux gens qui sont déjà aux opérations », résume Stéphane Smith, porte-parole à Urgences-santé.

Dans ces cas, une nouvelle évaluation des priorités d’appels est aussi faite.

Un tel contexte vient empirer la fatigue déjà palpable chez les travailleurs, souligne Claude Lamarche, président intérimaire du Syndicat du préhospitalier.

« Il n’y a pas de pauses repas qui sont octroyées. Les fins de quart de travail, c’est cancellé. [...] On vous écrit noir sur blanc dans l’ordinateur véhiculaire qu’on va vous obliger à faire au moins un appel à la fin de ton quart de travail », indique-t-il.  

Être à l’affût

Les Québécois doivent être plus vigilants lorsque du verglas s’abat sur la province, insiste le météorologue Gilles Brien. 

« C’est la même chose avec les crises d’asthme et les grands froids, le smog et les bronchites. On le sait d’avance et on ne se prépare pas en conséquence », se désole-t-il.

Dame Nature fera par ailleurs preuve d’instabilité dans les prochains jours dans différentes régions du Québec. 

À Montréal, on s’attend à recevoir plus de 10 centimètres de neige d’ici dimanche. Des journées tant ensoleillées que nuageuses sont prévues. Une température ressentie de -19 °C est possible vendredi.

« On est en période de transition de fin d’hiver, c’est très tumultueux comme météo, pointe M. Brien. Au moins, le grand froid est fini. »

À VOIR AUSSI   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.