/world/guerre-en-ukraine
Navigation

La Russie n’a seulement utilisé que 20 % de sa force, selon un expert en renseignements militaires

Coup d'oeil sur cet article

Malgré l’attaque à grand déploiement de l’armée russe jeudi sur le territoire ukrainien, elle n’a seulement utilisé que 20 % de leur force terrestre, selon un ancien officier québécois spécialisé en renseignements militaires.

• À lire aussi: Ukraine : explosions entendues dans le centre de Kiev

• À lire aussi: Invasion en Ukraine: au moins 137 morts ukrainiens, selon Zelensky

• À lire aussi: Les troupes russes inarrêtables

«Les Russes ont déployé environ 20 % de leur force terrestre présentement», a estimé Simon Leduc, ancien officier de renseignements militaires en entrevue jeudi à l’émission «Le Bilan». «En plus, ils ont utilisé leurs missiles SS-26, une arme balistique supersonique faite pour frapper des cibles stratégiques comme un aéroport. Donc, pas mal toute la force aérienne de l’Ukraine est décimée en ce moment», a-t-il ajouté.

Pour lui, la prochaine étape sera probablement le contrôle des forces maritimes, en premier lieu le port d’Odessa. «Ce serait quelque chose qui serait prévisible de façon à maintenir la ligne de contrôle le long des voies naviguables», a expliqué M. Leduc.

Parmi les attaques rapportées par plusieurs médias internationaux, la ville de Tchernobyl, connue pour l’explosion de sa centrale nucléaire en 1986, fait partie du lot. Quel est l’intérêt de conquérir ce territoire contaminé par les radiations nucléaires? Simon Leduc a une hypothèse sur le sujet. «Les Russes cherchent à attirer l’attention de la communauté internationale. C’était réfléchi préparé et organisé», a-t-il indiqué.

Pour l’ancien officier, il est trop tôt pour déterminer les intentions réelles du président Poutine, mais c’est sût qu’avec 80 % des forces terrestres non-utilisées, il pourrait se diriger vers l’OTAN. «L’OTAN est très très faible en Europe. Selon un rapport de 2018 du gouvernement allemand, il est mentionné que le pays est incapable de tenir ses responsabilités de sécurité. Des 2200 tanks allemands, il n’en reste que 159. Les Russes on 3000 tanks modernes et 8000 tanks des années 90. Avec l’artillerie, c’est encore pire», a-t-il souligné.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.