/opinion/columnists
Navigation

Olympiques : le Canada s'approprie notre succès

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada vampirise l’incroyable succès olympique du Québec pour s’approprier le mérite et pour se pavaner seul.

Entendez-vous un tonnerre d’applaudissements pour féliciter le Québec à la suite des derniers Jeux olympiques ? Moi non plus !

Pourtant, je vous rappelle les chiffres. Notre nation représente environ 22 % de la population canadienne totale, mais a remporté exactement 50 % des podiums (13 sur 26).

Que voulez-vous ? Aux Jeux olympiques d’hiver, le Canada exploite sa Belle Province. Elle travaille docilement pour lui. Elle est obligée de renoncer à sa couleur bleue pour se draper intégralement dans l’unifolié rouge et blanc.

  • Écoutez l'édito de Gilles Proulx diffusé chaque jour en direct 9 h via QUB radio :

Quebec bashing

Pour une province de ratés sur le dos de laquelle on casse du sucre partout dans le reste du Canada au moindre propos, le Québec s’en est pas mal tiré !

Mais si on s’adonne volontiers au Quebec bashing, soyez assurés que jamais vous ne verrez l’attitude contraire. Du Quebec praising ? Impensable !

Allez chercher du côté de la presse anglo un titre qui pose la question : Why is Quebec so disproportionately good at the olympics ?

Vous ne trouverez rien de ce genre.

Emmitouflées dans la propagande rouge, les victoires du Québec sont ipso facto assimilées à des hauts faits Canadian.

Il n’y a rien à voir. Circulez !

Message à Legault

Ne croyez-vous pas que cette « appropriation olympique » a assez duré, M. Legault ?

Pour les prochains jeux de Milan en 2026, notre délégation ne mériterait-elle pas un emblème distinctif ? Ça pourrait être un lys bleu.

Le succès du Québec deviendrait alors visible.

Le symbole du sport est trop important dans la vie d’une nation pour se laisser ainsi tondre la laine sur le dos !

Après tout, au sein de la Grande-Bretagne, le Pays de Galles et l’Écosse ont leurs équipes sportives nationales. Et le Québec est une nation reconnue comme telle officiellement par Ottawa.

Mais sans doute savez-vous déjà trop bien, M. Legault, qu’au Canada, on doit réécrire la parole d’évangile « Demandez et vous recevrez... une gifle ! »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.