/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Invasion en Ukraine: attention aux images qui circulent sur le web

Coup d'oeil sur cet article

Depuis l’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie, mercredi soir, heure du Québec, de nombreuses images circulent sur les réseaux sociaux.

• À lire aussi: [EN DIRECT] Invasion russe: deuxième jour de combats en Ukraine

• À lire aussi: Ukraine: Moscou fait face à une résistance «plus importante» que prévu, selon le Pentagone

• À lire aussi: Poutine relance la menace nucléaire

Mais la vigilance est de mise lorsque vient le temps de repartager ces images parfois touchantes et parfois troublantes. De nombreux médias et internautes l’ont appris à leurs dépens dans les dernières heures, alors qu’une vidéo d’un père qui fait ses adieux à sa fille pour aller au front a été vue des millions de fois.

D’abord relayées par Le Globe, un fil d’information qui n'est rattaché à aucun média, les images étaient accompagnées de la description: «La vidéo qui bouleverse le monde: un père ukrainien, en larmes, dit au revoir à sa petite fille, évacuée vers l’ouest. Lui ralliera le front pour défendre son pays face à la Russie (médias)». 

Si la publication du Globe a été supprimée depuis sa mise en ligne le 24 février, elle a tout de même été vue plus de 700 000 fois, rapporte le journal français Le Monde.

Or il appert que la vidéo en question, pour émouvante qu'elle soit, a été enregistrée et mise en ligne bien avant l’invasion de l’Ukraine et dans un tout autre contexte, rapporte Le Monde

Elle a en effet été publiée trois jours plus tôt, le 21 février, sur la chaîne Telegram du maire de la ville prorusse de Gorlovka, Ivan Prikhodko. Gorlovka est une ville située dans le Donbass, à 40 kilomètres de Donetsk. Rappelons que le président russe, Vladimir Poutine, a reconnu l’indépendance des régions séparatistes prorusses de Donetsk et Louhansk le 21 février.

Des milliers de civils ont par la suite été évacués de ces territoires et des hommes ont reçu l’ordre de rejoindre les troupes séparatistes, selon Le Monde. C’est dans ce contexte que la vidéo a été tournée, rapporte-t-on.

«L’homme, qui est resté dans la ville pour défendre la république armes à la main, a accompagné, les larmes aux yeux, sa famille en Russie, dans l’espoir de prochaines retrouvailles et d’une paix durable et éternelle qui s’établirait sur le pays du Donbass!» écrit le maire Prikhodko.

L’homme qui fait ses adieux à sa famille fait donc partie des troupes séparatistes prorusses et n’est pas un soldat ukrainien qui combat l’invasion de la Russie.

Voiture civile écrasée par un tank 

Une situation similaire s’est également produite vendredi matin.

Cette fois, il s’agissait d’une vidéo où l’on voit un tank de guerre, non formellement identifié, écraser une voiture civile.

ATTENTION: LES IMAGES SUIVANTES POURRAIENT ÊTRE CHOQUANTES

Plusieurs internautes ont rapidement dénoncé un crime de guerre, croyant que le tank appartenait à l’armée russe. Précisons toutefois que les armées russes et ukrainiennes possèdent toutes deux ce genre de véhicule. 

Or, selon le quotidien anglais The Sun, l’engin militaire aurait été conduit par des «saboteurs» prorusses, qui ont également volé des camions de l’armée, et non pas par des militaires russes.

Le conducteur de la voiture aurait miraculeusement survécu, après que des citoyens se furent précipités pour l'aider à sortir de la voiture écrasée.

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.