/news/currentevents
Navigation

Un grand-père pédophile prend le chemin de la prison

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de l’Estrie a pris le chemin de la prison au terme des représentations sur sentence, vendredi, pour des crimes de nature sexuelle à l’endroit de la petite-fille de sa conjointe qui le considérait comme son grand-père.

L’individu de 69 ans, de Bolton, qui ne sera pas nommé pour protéger l’identité de la victime, a agressé sexuellement une enfant, à de multiples reprises entre 2016 et 2020.

La jeune adolescente n’avait que 12 ans au moment des premiers abus. Les agressions avaient lieu au domicile de l’accusé. Pendant qu’il perpétrait ses crimes, le délinquant s’excusait auprès d’elle et lui disait qu’il n’allait jamais recommencer.

La jeune victime naïve le croyait, mais les agressions ont perduré quatre ans.

«Comme une ignorante je t’ai cru parce que je me sentais impuissante [...] j’avais peur de toi, peur que tu deviennes agressif, peur que tu me fasses plus mal», a signifié la victime dans une lettre qui a été lue vendredi, au palais de justice de Granby.

Plaidoiries

«La poursuite va réclamer une peine d’incarcération au pénitencier pour [...] donner plein effet [...] aux conséquences si dévastatrices dans la vie des enfants et des adolescents qui sont victimes [de crimes sexuels]», a mentionné la procureure de la Couronne, Me Valérie Simard-Croteau, en demandant une sentence de 42 à 48 mois d’incarcération.

En citant le rapport présentenciel, elle a souligné que le délinquant réfute son problème de pédophilie ainsi que son risque de récidive. L’homme avait d’ailleurs justifié son passage à l’acte du fait qu’il était célibataire et qu’il n’avait pas de relations sexuelles.

«Ça demeure un individu qui, dans la violence et l’exploitation la plus totale, s’est donné un droit, un droit qu’il n’a pas, qu’il n’aura jamais», a-t-elle dit.

Du côté de la défense, Me Geneviève Cardin a réclamé une sentence variant de 20 à 24 mois de prison. Elle a mentionné qu’une «peine ne doit pas être vengeresse» et précisé que le pédophile avait «lui-même subi des abus en bas âge».

L’individu a été incarcéré en attendant sa peine, qui sera prononcée le 25 mars prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.