/finance/pme
Navigation

Rouler dans la neige en restant debout

Un nouveau concept de motoneige développé au Saguenay permet de circuler même sur de petits sentiers

GEN-MOTONEIGE-SAGUENAY
Photo Agence QMI, Roger Gagnon De gauche à droite : Félix Gauthier et les inventeurs du véhicule, Frédérik Aubut et son père Alain Aubut.

Coup d'oeil sur cet article

Widescape, une jeune entreprise établie à Saguenay, a levé le voile sur un nouveau type de motoneige qui se conduit debout plutôt qu’assis.

• À lire aussi: Saguenay: une nouvelle motoneige qui se conduit debout

Le véhicule, qui est à la jonction entre une motoneige et une moto, est équipé d’un ski à l’avant et d’une chenille à l’arrière. Léger – environ 180 lb – et maniable, il est idéal pour la conduite hors-piste autant dans la poudreuse que sur la neige durcie.

« La motoneige peut aller là où les motoneiges traditionnelles ne peuvent aller comme des petits sentiers en pleine forêt. Vu son poids, elle est facile à manœuvrer même si elle s’enlise dans la neige épaisse », explique Félix Gauthier, cofondateur et président de Widescape.

Munie d’un moteur WS250 à quatre temps, la motoneige peut atteindre une vitesse maximum de 70 km/h. Elle permet différents modes de conduite, dont un mode débutant qui offre une accélération douce et une vitesse contrôlée.

Pour ses concepteurs, ce véhicule hors-norme fera en sorte que « l’hiver ne sera plus jamais pareil » pour les passionnés de plein air.

Long processus de développement

Il a fallu plusieurs années de travail pour mettre au point cette motoneige « révolutionnaire ». À l’origine, il y a eu une rencontre entre l’entrepreneur et Alain Aubut qui a imaginé ce véhicule pour son fils Frédérik, qui est aujourd’hui leader technique chez Widescape. C’était en 2002.

« Dès le premier essai, j’ai vu son potentiel de commercialisation, raconte Félix Gauthier, qui est aussi fondateur et président de Cycles Devinci. À l’époque, j’étais à l’affût de nouveaux projets qui viendraient compléter les activités de fabrication de vélos de notre usine. On a donc commencé à travailler sur le projet pour bonifier le véhicule. »

Le projet n’avançant pas assez vite, il a été mis sur la glace pendant quelques années. « On l’a relancé en 2012 avec une équipe de recherche entièrement dédiée. On a ainsi réussi à développer une preuve de concept. On était prêt à aller de l’avant pour planifier la fabrication. »

Encore fallait-il trouver le financement, une tâche qui s’est révélée plus complexe que prévu. « J’ai dissocié Widescape de Devinci. On était donc considéré comme une start-up pour qui c’est toujours plus difficile d’obtenir du financement », explique Félix Gauthier.

Finalement, Investissement Québec et Desjardins ont embarqué dans le projet. Développement économique Canada (DEC), la Société de la Vallée de l’aluminium et Rio Tinto participent également au montage financier.

Pour la première année, Widescape s’est donné comme objectif de vendre 2500 unités. D’ici cinq ans, elle vise 10 000 unités. Ses marchés cibles : le Québec, l’Ontario et tout le Nord-Est américain.

Pour la fabrication, l’entreprise s’est alliée à plusieurs leaders québécois tels que Soucy International qui fabrique les chenilles et CVTech-IBC pour l’embrayage. L’assemblage se fera toutefois en Asie.

« Avec la pénurie de main-d’œuvre actuelle, c’est difficile de démarrer une nouvelle usine. On investit donc nos efforts dans le développement pour le moment avec l’espoir de rapatrier la fabrication le moment venu », explique Félix Gauthier.

D’autres modèles en préparation

Pour le lancement, Widescape n’offre qu’un seul modèle de motoneige, « mais il y en a d’autres sur la planche à dessin, dont une version électrique », souligne-t-il.

La motoneige Widescape sera vendue dans les commerces spécialisés en produits de plein air. Il est déjà possible de la précommandée en ligne pour une livraison prévue en octobre. Chaque unité se vend 8149 $, incluant la préparation et la livraison.

Widescape   

  • Date de fondation : 2018  
  • Activités : fabrication de motoneige en conduite debout  
  • Actionnaires : Félix Gauthier, Investissement Québec, Desjardins, conglomérat d’actionnaires.  
  • Nombre d’employés : 10  
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.